Test

Test du Honor 10 : le champion du rapport qualité-prix de 2018 ?

Photo et Vidéo

Notre avis
8 / 10
Android

Par Anh Phan le

Photo et Vidéo

On est chez Honor, il n’y a pas de partenariat Leica mis en avant. En revanche, on retrouve bien le double appareil photo au dos avec un capteur couleur et un capteur monochrome. Le capteur couleur propose une résolution de 16 Mégapixels alors que le capteur monochrome vous propose une résolution de 24 Mégapixels. Pas d’ultra grand-angle ou autres, mais des objectifs grand-angles avec une ouverture de F/1.8.

Comme on l’avait vu avec les précédents smartphones de Huawei, la combinaison entre le capteur monochrome et celui couleur permet d’obtenir un zoom hybride avec des résultats à mi-chemin entre le zoom optique et le zoom numérique. J’avoue avoir été agréablement surpris des différends rendus. Même si ce n’est pas certifié Leica, l’appareil photo monochrome s’en sort bien avec un rendu flatteur. Comme on l’avait déjà vu avec les smartphones de Huawei, la compagnie chinoise a fait d’énormes progrès sur les photos couleur. Ces dernières sont plus détaillées (peut-être trop de netteté) et très contrastées.

C’est encore pire avec le mode Intelligence Artificielle (IA) activé, pourtant mis en avant par le constructeur. Je ne sais pas comment le Kirin 970 reconnait les scènes et les réglages à appliquer, mais 99% du temps, le mode IA activé donne des résultats trop saturés. Mais ce n’est pas tout, il y a pire puisque dans des conditions de faible luminosité, on a droit à des résultats complètement fantaisistes au niveau de la couleur. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en essayant d’ajouter du contraste et de la lumière là où il y en a déjà peu, on crée forcément du bruit numérique. Contacté, Honor nous promet une mise à jour très prochainement pour remettre les choses à plat. On verra, mais en attendant, je n’utilise plus du tout le mode IA, ce qui permet de récupérer des photos plus normales.

Du côté des selfies, on retrouve un capteur, issu des P20 de Huawei en façade un capteur de 24 Mégapixels avec un objectif dont l’ouverture est de F/2.0. Avec une telle résolution, cela permet à EMUI de mieux analyser la photo même et donc, de simuler un mode Portrait. On retrouve toujours le mode grand-angle pour prendre plus de monde dans la photo. Et enfin, comme à chaque fois, n’oubliez pas de désactiver ce satané mode Beauté, je le répète, les photos avec du fond de teint automatique, c’est ignoble.

Du côté de l’application en elle-même, elle reprend exactement ce que proposait le P20 et reste toujours facile d’utilisation. Ainsi, sur le Honor 10, un geste vers la gauche ou la droite permet de changer de mode. Et pour tous les modes supplémentaires, il y a la fin un bouton « Plus » qui permet d’accéder à des modes (Light Painting, TimeLapse, Cuisine, etc.) qu’on est supposé utiliser moins fréquemment. Si vous êtes un professionnel, vous aurez toujours droit à votre “Mode Professionnel” qui permet de tout régler comme la gestion de fichiers RAW, la balance des blancs ou encore la vitesse, etc. 

Côté vidéo, Honor suit les avancées de Huawei et a encore fait des progrès. Aussi, le Honor 10 propose du bon, pour peu qu’on stabilise le smartphone. Dans la pratique, je ne filme toujours pas en 4K, mais je pense que ce n’est qu’une question de temps avant que le grand public s’y mette. On notera aussi que, c’était déjà le cas avant, quand vous filmez en 4K ou en Full HD à 60 fps, la stabilisation électronique ne fonctionnera pas, dommage ! Autant, je peux comprendre pour la 4K, autant je trouve cela dommage pour le Full HD 60fps alors que les concurrents le proposent tous. 

Et voici les photos prises avec le Honor 10 :

Honor 10 - Photos de Test

Continuez la lecture du Test
7 Galerie Photo
Sommaire
  1. Design
  2. Affichage et Audio
  3. EMUI, Interface Utilisateur
  4. Performance et Autonomie
  5. Photo et Vidéo
  6. Galerie Photo