Test

Test : Honor 6X, le milieu de gamme qu’il vous faut ?

Android

Par Pierre le

_DSC7826

Alors que la marque mise sur son Honor 8 pour le haut de gamme, elle n’oublie pas non plus les plus petites bourses. Certains n’ont en effet pas envie (ou la possibilité) de mettre un demi-smic dans un téléphone. Une (large) frange de la population que Honor cherche à séduire avec des produits solides et peu onéreux. C’est le cas avec le Honor 6X, un smartphone à la limite de l’entrée et du milieu de gamme, vendu à 250 €.

Et le smartphone est tout simplement le meilleur du marché sur sa gamme de prix. Encore une fois, le constructeur chinois frappe fort. Son gros point fort ? Son double appareil photo à la manière de l’Honor 8. Un appareil qui tient ses promesses, comme le reste du smartphone.

Voici tout ce qu’il faut savoir de l’Honor 6X en termes de caractéristiques.

NomHonor 6X
Taille de l'écran5,5 pouces
Définition de l'écranFull HD (1920 × 1080 pixels)
Type d'écran IPS LCD
SoCHiSilicon Kirin 655 (octo-core 4 x 2,1 Ghz Cortex A53 et 4 x 1,7 Ghz Cortexte A53)
GPU Mali-T830MP2
Mémoire vive4 Go
Mémoire interne32 ou 64 Go
Port micro-SDOui
Batterie3340 mAh
Appareil photo dorsalDouble capteur de 12 MP (l'un pour la couleur, l'autre pour le noir et blanc)
Appareil photo frontal2 mégapixels
Version d'AndroidAndroid 6.0 Marshmallow + EMUI 4.1
Dimensions150,9 x 76,2 x 8,2 mm
Poids162 grammes
Carte SIM2 × nano-SIM et micro SIM
Capteur d'empreintes digitalesOui (au dos)
Connectique1 × port micro USB
NFC
Wifi 802.11ac/a/b/g/n
Bluetooth 4.2
Connectivité4G de catégorie 6
Prix250 euros

Cette fiche technique traduit donc un smartphone aux caractéristiques solides. Nous retrouvons toujours un SoC « maison » (fabriqué par Huawei) ainsi que des performances globales qui n’ont absolument pas à rougir face aux smartphones phares d’Honor. De même, la présence du double APN est un plus. Il s’agit là du smartphone le moins cher du marché doté de cette particularité. À noter qu’en France, Honor commercialise pour l’instant uniquement la version 3 Go / 32 Go. Une version 4 Go / 64 Go arrivera plus tard. C’est cette dernière version que nous avons testée.

_DSC7818

[nextpage title= »Design et écran »]
Il y a beaucoup d’éléments de design issus du Honor 5X dans ce 6X. Nous retrouvons ainsi les grandes lignes du précédent appareil d’entrée de gamme de Honor. Des lignes un peu grossières, certes, qui cachent tout de même un smartphone aux belles finitions.

_DSC7799

Un smartphone agréable en main

Le 6X est doté d’une coque en aluminium brossé qui donne un côté haut de gamme à l’appareil. Un aluminium agréable au toucher qui présente tout de même des inconvénients. Nous avons testé le smartphone par une période de grand froid et il est certain que le contact glacé du matériel était un peu désagréable. Concernant les lignes un peu grossières, elles sont notamment dues à l’épaisseur du téléphone (plus de 8 mm) qui nous donne des tranches arrondies un peu disgracieuses. Mais dans l’ensemble, le Honor 8 se montre plutôt agréable à l’oeil, avec des lignes qui rappellent celles de l’Honor 7 avec ces deux bandes en haut et en bas. De même, le double appareil photo est bien intégré, malgré un capteur qui dépasse de quelques mm, et se love juste au-dessus du capteur d’empreintes, toujours rond.

_DSC7818

Pour la façade, Honor n’a cependant pas été soigneux avec des bandes en plastique blanches qui jurent sur notre modèle doré. De même, le ratio écran/façade se monte assez peu élevé avec 71% de l’avant recouvert de l’écran. Si les bords se montrent fins, ils n’exploitent cependant pas l’atout 2,5 D de l’écran. Notons également qu’un film protecteur recouvrait le smartphone à la sortie de la boîte, sans doute pour le protéger à cause d’une (probable) absence du Gorilla Glass. Néanmoins, le film s’est arraché dès que nous l’avons mis dans une poche. Un film pas très efficace, donc.

Le smartphone se montre plaisant à utiliser une fois en main. On pourrait qualifier son poids de lourd (160 grammes), mais il est bien réparti, grâce notamment aux bords arrondis que l’on trouvait si disgracieux quelques lignes plus haut.

_DSC7781

Un smartphone qui mise plus sur son confort que sur son aspect visuel, donc, et nous ne pouvons donc lui en tenir rigueur. Il n’est pas laid pour autant et remplit son contrat en offrant un design correct qui ne fait pas d’étincelles. Le genre d’appareil que l’on a pas honte de sortir en public, en somme.

Un écran correct

Honor a fait le choix d’une dalle IPS LCD pour son 6X. Un choix compréhensible, la dalle représentant un parfait compromis en termes de rapport qualité/prix. Et l’écran se montre très correct, avec des couleurs vives malgré des blancs et des noirs un peu fades. L’ami Gaël se plaignait lors de sa première prise en main d’un écran tirant sur le bleu. Un défaut que nous n’avons pas remarqué dans l’exemplaire test que nous a fourni Honor.

De même, les angles de visions irréprochables, tout comme la luminosité (la gestion de ce paramètre était un peu erratique sur l’Honor 7). Seul point noir, littéralement, le cadre noir, peu esthétique, entourant l’écran, jure avec la façade blanche du téléphone.

_DSC7790

Mais encore une fois, si l’on met de côté ce détail gênant, Honor fait du très bon travail en nous offrant un smartphone agréable à l’utilisation.

Un smartphone réactif

Agréable en main, mais également à l’utilisation. Doté d’un Kirin 655, processeur milieu de gamme de Huawei, qui remplit son contrat, le smartphone n’ayant aucun souci à tourner. Pendant la durée de notre test (une semaine), nous n’avons subi aucun bug, aucun ralentissement.

La partie logicielle ronronne (nous y reviendrons) et ne montre aucun défaut à l’utilisation. Certes, il faudra faire des concessions sur les graphismes lorsque vous lancerez de gros jeux, mais dans l’ensemble, cet Honor 6X est une réussite technique.

_DSC7805

Le Honor 6X est tout simplement le smartphone le plus efficace dans sa gamme de prix.

[nextpage title= »Performances et logiciel »]

EMUI revient

Pour le 6X, Honor nous sert la version 4.1 de son interface Emotion UI tournant sur Android 6.0 Marshmallow. Une surcouche qui a fait ses preuves et qui bouscule les habitudes des utilisateurs d’Android Stock. Une surcouche aux qualités indéniables qui est présente aussi bien sur les smartphones Huawei que Honor.

EMUI classique
EMUI classique

Sa particularité ? Ne pas disposer de tiroir d’application. Ainsi, chaque application que vous installez se retrouve sur le bureau. Il est bien entendu possible de masquer les applications ou de créer des dossiers. En réalité, EMUI ressemble beaucoup à iOS. Une ressemblance renforcée par les couleurs criardes de l’OS d’Apple. Des couleurs que vous pouvez bien entendu changer. Car l’autre mantra d’EMUI est de laisser l’utilisateur modifier complètement le visage de son smartphone, que ce soit les thèmes ou les icônes.

Un OS renforcé par des applications préinstallées toujours utiles, comme un outil de mise à jour indépendant et surtout HiCare, qui gère la batterie de votre smartphone. En effet, l’application très utile, vous avertira lorsqu’une application trop gourmande est inutilisée sur le moment. De quoi renforcer une autonomie déjà très correcte. Notons qu’il a longtemps été très compliqué, voire impossible, d’installer le Google Now Launcher. Depuis EMUI 3.1, le problème est réglé. Il est donc tout à fait possible de profiter de l’expérience Android classique sur l’Honor 6X.

Il est également possible de placer Google Now Launcher
Il est également possible de placer Google Now Launcher

Des performances correctes pour le prix

Inutile de vous bercer d’illusions. L’Honor 6X est loin, très loin de la puissance des ténors haut de gamme du marché. Avec son processeur maison Kirin 655, il remplit tout de même son contrat en offrant une expérience agréable et sans anicroche. Notons que le smartphone est épaulé soit par 3 Go de RAM, soit 4 Go. Les benchmarks effectués ici ont été réalisés avec la version 4 Go.

Si l’on se concentre uniquement sur les benchmarks, le Honor 6X est évidemment dans la fourchette basse des smartphones actuels. Néanmoins, ses scores ne sont pas non plus ridicules, se montrant bien au-dessus des smartphones de la même gamme de prix.

 Honor 6XXperia XSamsung Galaxy A5 (2016)Honor 8
SoCKirin 655Snapdragon 650Exynos 7580Kirin 950
Antutu56 6278055842 08290 086
PC Mark4 45748334 0346 569
3D Mark Ice Storm Unlimited 11 73518442--
GFX Bench Manhattan (On screen/Off screen, en FPS)8,5 / 7,917 / 16--
GFX Bench T-Rex (On screen/Off screen, en FPS)19 / 1834 / 32--

Des performances qui suffiront à faire tourner les logiciels ainsi que les principaux jeux du Play Store. Il est même possible de faire tourner les plus gros jeux, à condition de faire une concession sur les graphismes pour obtenir un soft fluide. En effet, la partie GPU ne fait pas de miracles.

Screenshot_2017-01-25-14-13-01

Un smartphone aux résultats logiques dans ce domaine, mais qui a tout de même le mérite de proposer une bonne expérience pour son prix.

[nextpage title= »Autonomie, photographie et conclusion »]

Un appareil photo qui oscille entre l’excellent et le moins bon

L’Honor 6X a hérité du double appareil photo de l’Honor 8. Un double appareil photo de 12 mégapixels + 2 mégapixels qui représente un véritable atout pour le smartphone, même s’il traîne quelques vilains défauts, surtout concernant la luminosité. En photo extérieure, le smartphone se débrouille parfaitement, même de nuit. Prenons exemple sur ces plans larges de jour et de nuit. Des photos qui n’ont absolument pas à rougir au niveau des détails affichés.

edf

sdr

En revanche, l’affaire se complique en intérieur. La gestion de la luminosité se montre quelque peu erratique sous la lumière artificielle.

mde

mde

En mode gros plan, l’Honor 6X remplit son travail en nous offrant des photos correctes et détaillées, que ce soit sur un modèle mouvant ou non.

mde

edf

Un mode Grande Ouverture efficace dans certains cas

Le mode grande ouverture, disponible avec EMUI 4.1 vous permet de gérer la profondeur de champs de vos portraits et gros plans. Et l’appareil montre ses faiblesses avec les gros plans, notamment. Sur une photo d’un objet, la profondeur de champs (gérée par le logiciel photo) n’est pas toujours convaincante. Il est possible de régler ce paramètre après avoir pris la photo, mais comme vous pouvez le voir, la chose se montre très artificielle, même à l’œil nu.

edf

edf

mde

En revanche, ce mode est intéressant en ce qui concerne les portraits. Le smartphone arrive à bien gérer la profondeur de champs. Après coup, il est même possible de s’amuser avec les photos, en changeant par exemple le fond pour lui donner des effets.

edf

edf

edf

Un APN solide, donc, qui souffle parfois le chaud et le froid à l’intérieur. Néanmoins, il reste très bon pour ceux qui recherchent un appareil performant pour un prix moindre.

Une autonomie solide

Concernant l’autonomie, Honor nous sort le grand jeu avec une batterie de 3340 mAh, largement suffisant pour tenir presque trois jours plein en utilisation normale.

De plus, c’est maintenant une tradition sur les Huawei/Honor, l’application HiCare est en effet une aubaine pour les soucieux de l’autonomie. Lorsqu’une application en arrière plan n’est plus utilisée depuis un certain temps et consomme de la batterie, l’application vous envoie une notification pour vous suggérer de la fermer. Une bonne méthode pour grappiller quelques heures de batterie en plus.

Screenshot_2017-01-24-16-07-51

[nextpage title= »Galerie Photo »]