Test

[TEST] Huami Amazfit GTR : beaucoup de qualités mais un gros défaut

Fonctionnalités et autonomie au quotidien

Notre avis
7 / 10
Gadget

Par Anne Cagan le

Pour un prix contenu, l’Amazfit propose un joli panel de fonctionnalités. On trouve bien sûr l’habituel compteur de pas qui s’est révélé plutôt précis. L’évaluation des calories était en général assez proche de celle proposée par les machines de notre salle de sport mais nous avons tout de même relevé quelques écarts importants à certains moments. Inutile de dire que ce type de données ne doit de toute façon pas être pris pour argent comptant et sert au mieux à titre indicatif.

L’Amazfit GTR est également doté d’un capteur cardio optique qui peut être déclenché à la demande ou en suivi continu. L’utilisateur accède ensuite à de nombreuses données notamment la FC maximale et minimale sur une période de temps donnée. Nous avons comparé les mesures de la montre à celles des machines de notre salle de sport et les résultats sont plutôt cohérents. L’Amazfit GTR propose dans l’ensemble des résultats proches de ceux des machines de sport que nous avons essayées et suit plutôt vite les variations pendant un exercice.

Il faut bien sûr garder en tête que, là encore, ce type d’objet connecté n’a pas la précision d’un appareil médical et que les données sont fournies à titre indicatif uniquement. C’est malgré tout un vrai plus d’avoir une fonctionnalité de ce type sur une montre de ce prix. Autre point fort de l’Amazfit GTR : son étanchéité 5 ATM. Nous n’avons pas pu la mettre à l’épreuve car le bracelet en cuir de notre modèle de test n’est pas adapté à la baignade mais en affichant ce niveau, Huami garantit à l’utilisateur que sa montre pourra supporter sans problème ses sessions de natation. En parallèle des deux modes nage (en eau libre ou piscine,) la montre propose 10 autres modes sportifs : le jogging extérieur, le tapis de course, la marche, le vélo en extérieur, le vélo en salle, l’elliptique, la randonnée, le trail, le ski et la musculation.

L’Amazfit GTR a passé nos premiers test avec les honneurs hélas, elle s’est ratée à l’épreuve du GPS. Les premiers jours, impossible de l’activer même après mise à jour. En persévérant, la fonction a fini par se lancer dans un délai correct (quelques secondes après la sélection d’une activité). Hélas, l’Amazfit GTR ne nous a pour le moment proposé que des tracés bancals avec des écart incohérents et des portions manquantes.

Quelques recherches internet nous ont montré que nous n’étions pas les seuls dans ce cas : plusieurs internautes rapportent des désagréments similaires. Nous avons contacté Huami à ce sujet mais n’avons pas encore reçu de retour officiel de leur part. La réponse reçue du service client par un internaute (lien) indique cependant que Huami “a identifié le problème et travaille à le corriger dans une prochaine mise à jour« .

L’Amazfit GTR propose sinon une fonction de suivi du sommeil mais on reste très réservé vis-à-vis de l’exactitude de ce type de fonction sur les montres connectées. Si celle de Huami ne fait pas moins bien que la plupart de ses concurrentes, elle ne fait pas spécialement mieux. Une heure de lecture au lit a ainsi été enregistrée comme 30 mn de sommeil léger suivies de 30 minutes de temps éveillé. Idem pendant une petite heure passée à compter les moutons après avoir été réveillée vers 4h du matin par des voisins éméchés : la montre enregistre 30 minutes de temps d’éveil puis 30 minutes de sommeil léger.

Au vu de ce que propose la concurrence, ce n’est pas si mal (elle a détecté des périodes d’éveil) mais on voit bien que c’est loin d’être très précis. Impossible donc de savoir si la répartition sommeil léger / sommeil profond qu’elle affiche est exacte. Pour être honnête, j’ai de toute façon un peu de mal à savoir quoi faire de ce type de données et je vais sans doute continuer d’opérer mon “suivi du sommeil” à l’ancienne : en évaluant mon état de fatigue au réveil !

Naturellement, l’Amazfit GTR propose d’afficher vos notifications. Vous pourrez ainsi être alerté de la réception d’un appel, d’un mail ou d’un sms même s’il faudra repasser sur le téléphone pour y répondre. Elle permet aussi de faire défiler la playlist de son téléphone, de lancer un chrono, de programmer des rappels ou de faire sonner son portable lorsqu’on n’arrive pas à mettre la main dessus. On vous déconseille juste sa fonction météo : elle vise à peu près juste sur les températures mais persiste à nous signaler un temps couvert après plusieurs journées de grand soleil.

Niveau autonomie, l’Amazfit GTR regagne en revanche ses lettres de noblesses : au bout de cinq jours d’utilisation assez poussée, la montre affiche toujours 62 % d’autonomie. Nous ne l’avons pas portée toutes les nuit en revanche la journée, elle était paramétrée de manière à opérer un suivi cardio continu et à afficher nos notifications. Nous avons du reste lancé l’équivalent d’au moins 3 heures d’entraînements sportifs pendant cette période. Rien à redire donc sur l’endurance de la montre.

Offre JDG : la Amazfit GTR à moins de 130 euros chez Gearbest !