Test

Test du Huawei P20 Pro, l’excellence en photo

Interface, performances et autonomie

Notre avis
9 / 10
Android

Par Anh Phan le

EMUI, Interface Utilisateur

Le Huawei P20 Pro est livré avec Android 8.1 Oreo ainsi que la surcouche Emotion UI 8.1. Dans l’expérience utilisateur, si Huawei essaie toujours de proposer une interface utilisateur proche d’iOS (oui, même la petite barre de l’iPhone X) avec les mêmes limites comme l’affichage de toutes les applications sur le smartphone ou encore l’affichage de seulement 9 applications par page de dossiers, il est toujours possible d’avoir accès au tiroir d’application, et donc une interface proche d’Android Stock. C’est cette dernière qu’on préfère, cela permet ainsi de ne pas afficher les applications que l’on n’utilise pas au quotidien. Comme c’est le cas depuis le Mate 9, il y a toujours la possibilité de lancer deux instances de certaines applications de communication. Vous avez deux comptes WhatsApp ou Facebook ? Et bien EMUI vous permet de les gérer. Tout dépendra de Huawei pour les applications supportées. Cela se limite pour l’instant à WhatsApp, Facebook, Facebook Messenger et Snapchat.

Coté applications tierces en dehors des applications Huawei (Santé, Sauvegarde, etc.), la marque chinoise continue sur sa lancée de ne pas trop pré-charger son smartphone d’applications inutiles et vous laisse ainsi le choix de faire votre marché sur le Google Play Store. Il y a toujours quelques applications pré-installées comme celles de certains réseaux sociaux mais cela ne m’a pas gêné puisque je les utilise au quotidien. On regrettera toujours les applications en double comme l’Agenda et autres.

On retrouve la technologie Knuckle qui permet et double cliquer sur l’écran avec une phalange pour faire une capture photo ou deux phalanges pour une capture vidéo. Très personnellement, je ne l’utilise pas vraiment et pour les captures, je préfère toujours la méthode classique (Bouton de volume et bouton de mise sous tension). Et enfin, on finit sur le multi-fenêtrage, toujours présent et pratique sur ces nouveaux écrans, surtout en mode portrait.

Comme on l’a dit plus haut, le capteur d’empreintes n’est pas situé au dos comme le Mate 10 Pro mais en façade comme les précédents P10 et P10 Plus. Si dans l’absolu, ce n’est pas gênant, on aurait clairement aimé l’avoir au dos, plus pratique au quotidien. Comme ce fut le cas avec les plus récents smartphones, le P20 Pro propose un déverrouillage via la reconnaissance faciale. Bien évidemment, le P20 Pro ne bénéficie pas de toute la technologie derrière FaceID d’Apple, mais dans tous les cas, c’est sacrément rapide pour déverrouiller son smartphone. Avec le capteur d’empreintes, vous aurez le choix. À vous de voir.

Performance et Autonomie

La Huawei P20 Pro est le troisième smartphone à embarquer le dernier SoC du constructeur chinois, le Kirin 970, après les Mate 10 Pro et Honor View 10. On ne va pas revenir dessus, il n’a pas spécialement changé en six mois. Il est par définition plus puissant que son prédécesseur, gravé en 10nm pour de meilleures performances et une meilleure gestion énergétique. Les scores dans les benchmarks ne sont pas décevants, et comme on s’y attendait, certaines applications (souvent les jeux) ne sont pas toujours optimisées. Mais dans l’absolu, on n’a pas eu à se plaindre des performances au quotidien. Maintenant, si notre quotidien n’en sera pas changé, on notera tout de même que les nouveaux SoC de la concurrence (Exynos et Snapdragon) sont désormais disponibles et proposent des performances supérieures.

Dans tous les cas, le Kirin 970 se retrouve être un des SoC (comme l’A11 Bionic d’Apple) équipé d’un NPU (Neural Network Processing Unit). En gros, c’est une puce qui intègre de l’intelligence artificielle qui va permettre au SoC de s’adapter aux usages. C’est encore nouveau et c’est assez difficile à illustrer mais à titre d’exemple en photo, le NPU est capable de reconnaitre les différentes scènes et types de photo (à partir d’une base de données de plus de 100 millions de photos) et donc d’appliquer les meilleurs réglages. Si sur le Mate 10 Pro, ça se limitait plus à des reconnaissances de scènes, sur le P20 Pro, on est clairement passé à la vitesse supérieure. On peut par exemple citer la capacité du P20 Pro à reconnaître automatiquement un portrait et appliquer automatiquement un flou d’arrière-plan. L’utilisation du NPU est encore assez flou mais cela se précise peu à peu.

On a utilisé le Huawei P20 Pro avec un nombre conséquent d’applications et on n’a jamais senti de gêne. Le P20 Pro ne chauffe pas vraiment et ce, quelles que soit les applications lancées. L’expérience utilisateur est des plus fluide et dans un usage quotidien, vous n’aurez clairement pas à vous en plaindre. Il reste encore des applications qui fonctionnent mieux sous SoC Qualcomm Snapdragon que Kirin mais c’est plus une question d’optimisation qu’autre chose. Dans la réalité, sur les smartphones haut de gamme, on ne fait plus vraiment attention aux benchmarks puisque la puissance disponible dépasse nos besoins dans un usage quotidien et régulier.  On notera enfin que Huawei continue de proposer ce qu’on avait avec le Mate 10 Pro, à savoir une meilleure gestion des fichiers et de la fragmentation de la mémoire sur le temps, on parle de la technologie Huawei Ultra Memory.

Comme à chaque nouveau smartphone, il vous faudra quelques jours d’utilisation avant d’obtenir votre autonomie de croisière. Mais pour notre plus grand bonheur, le P20 Pro propose une batterie similaire à celle du Mate 10 Pro. Sans surprise, le P20 Pro propose une des meilleures autonomies actuellement sur le marché, en phase avec ce que proposait déjà le Mate 10 Pro.

Dans le cas d’une journée très soutenue :

Une journée plus calme mais classée comme pour PowerUser :

Une journée plus calme :

Une journée très photo :

Je tiens à rappeler que je n’ai jamais utilisé le mode économie d’énergie. On remerciera non seulement la batterie de 4000mAh, Android 8.1 avec sa meilleure gestion de l’énergie, et on n’oublie pas l’écran qui n’est “que” Full HD+, ce qui lui permet de moins consommer. Enfin, on notera la recharge rapide, super pratique en cas de grosse journée. Mais clairement, on aurait aimé la recharge sans-fil, même si ce n’est pas encore indispensable !