Test

[Test] InFAMOUS : Second Son – Fameux ou fumeux ? [PS4]

Notre avis
8 / 10

Par 4ugeek le

Après Knack et Killzone : Shadow Fall, InFAMOUS : Second Son est donc la troisième grosse exclusivité de la PS4, quatre mois après sa sortie. Et il se pourrait bien que ce soit aussi le premier titre incontournable de la console japonaise…

inFAMOUS_Second_Son1

InFAMOUS : Second Son n’a cessé de faire parler de lui depuis qu’il a été dévoilé en février 2013. En proposant un vaste monde ouvert ambitieux, et avec la présence de pouvoirs dignes de super héros (ou de super vilains), la PS4 allait forcément être fortement sollicitée.

Exit New Marais, l’action se déroule ici à Seattle, et place est faite au jeune Delsin Rowe. Ce dernier remplace Cole McGrath et va hériter des pouvoirs des porteurs 7 années après les évènements du second volet. Sont jugés porteurs les individus qui possèdent de super pouvoirs, également étiquetés comme bioterroristes par le gouvernement autoritaire en place, gouvernement qui fait régner l’ordre à coups de savates, merci au Department of Unified Protection (DUP). Mourir ou combattre : Delsin devient alors une sorte de résistant.

inFAMOUS_Second_Son-Delsin_Reggie-inside_359_1395232547Avec son look de beau gosse n’ayant pas froid aux yeux, Delsin est entraîné malgré lui dans une suite d’événements dont on ne vous en dira pas plus, sinon qu’il devra en découdre avec les forces du DUP qui occupent et quadrillent Seattle à la recherche des porteurs. Leste et agile, il pourra heureusement s’échapper en prenant de la hauteur, atteindre les toits en escaladant les façades ou même en volant.

Impression soleil levant

inFAMOUS_Second_Son-Seattle_Leap_79_1395232549Dans ce monde ouvert, l’exploration associée à la grimpette donne une impression de liberté assez bluffante. Sucker Punch a mis les petits plats dans les grands car Seattle, avec son métro aérien, son animation (voitures, piétons…), sa météo, ses jeux de lumière et ses couleurs chatoyantes, est tout simplement le second personnage du jeu. La rétine est à la fête même si on note quelques ralentissements lorsqu’on chevauche le métro aérien et quelques rares bugs de collision. La réalisation technique est dans l’ensemble une réussite totale. On est bien sur PS4.

Lantern_Market_1395232552Des sensations que l’on retrouve évidemment avec les pouvoirs que Delsin ne va cesser d’acquérir par le système de Karma. Super héros ou super vilain à la discrétion du joueur (suivant un choix initial), Delsin va devoir ensuite agir en conséquence suivant le rôle endossé. Il est possible d’augmenter son karma en réanimant des passants ou en effectuant diverses missions (réduire la présence de l’UDP à moins de 30% dans un quartier, localiser une caméra de surveillance et la détruire, etc.…). Il faudra également se faire des shoots de fumée en inhalant celle des cheminées ou des véhicules calcinés (via le pavé tactile) mais aussi récupérer l’énergie néon (autre forme d’énergie conférant d’autres pouvoirs à Delsin que ceux liés à la fumée)… On retrouve enfin la quête de fragments pour acquérir et améliorer ses pouvoirs (améliorer la rapidité à inhaler la fumée, à se déplacer dans les conduits…).

Grisant

inFAMOUS_Second_Son-DUP_Patrol_327_1395232547Des ingrédients qui permettent largement au jeu de conserver l’ADN de la franchise tout en y ajoutant un véritable vent de fraicheur. Le plaisir est palpable jusqu’au bout des doigts, DualShock 4 en main. L’ergonomie étant irréprochable, on plonge à bras le corps dans ce monde ouvert avec des sensations de tous les instants : de peur lorsque les forces du DUP viennent à être trop nombreuses ou que des boss coriaces vous envoient au tapis, d’une puissance destructrice jusqu’au vertige depuis le sommet de la tour Space Needle.

InFAMOUS : Second Son a su moderniser la franchise tout en conservant son ADN. Plus beau et techniquement maîtrisé, le nouveau jeu de Sucker Punch ne vous surprendra toutefois peut-être pas par son histoire et ses répliques souvent plates. Mais ses paysages à couper le souffle et les effets visuels bluffants grâce à une réalisation artistique de haute volée, son monde ouvert loin d’être ennuyeux, sa replay value (on peut refaire le jeu en changeant de karma) ou les titres de la BO issus de la scène musicale de Seattle font de cette expérience solo un titre incontournable sur PS4. Sucker Punch met la PS4 sur les bons rails avec une élégance certaine et donne un véritable sens à l’expression « console de nouvelle génération ».

Après Knack et Killzone : Shadow Fall, InFAMOUS : Second Son est donc la troisième grosse exclusivité de la PS4, quatre mois après sa sortie. Et il se pourrait bien que ce soit aussi le premier titre incontournable de la console japonaise…

inFAMOUS_Second_Son1

InFAMOUS : Second Son n’a cessé de faire parler de lui depuis qu’il a été dévoilé en février 2013. En proposant un vaste monde ouvert ambitieux, et avec la présence de pouvoirs dignes de super héros (ou de super vilains), la PS4 allait forcément être fortement sollicitée.

Exit New Marais, l’action se déroule ici à Seattle, et place est faite au jeune Delsin Rowe. Ce dernier remplace Cole McGrath et va hériter des pouvoirs des porteurs 7 années après les évènements du second volet. Sont jugés porteurs les individus qui possèdent de super pouvoirs, également étiquetés comme bioterroristes par le gouvernement autoritaire en place, gouvernement qui fait régner l’ordre à coups de savates, merci au Department of Unified Protection (DUP). Mourir ou combattre : Delsin devient alors une sorte de résistant.

inFAMOUS_Second_Son-Delsin_Reggie-inside_359_1395232547Avec son look de beau gosse n’ayant pas froid aux yeux, Delsin est entraîné malgré lui dans une suite d’événements dont on ne vous en dira pas plus, sinon qu’il devra en découdre avec les forces du DUP qui occupent et quadrillent Seattle à la recherche des porteurs. Leste et agile, il pourra heureusement s’échapper en prenant de la hauteur, atteindre les toits en escaladant les façades ou même en volant.

Impression soleil levant

inFAMOUS_Second_Son-Seattle_Leap_79_1395232549Dans ce monde ouvert, l’exploration associée à la grimpette donne une impression de liberté assez bluffante. Sucker Punch a mis les petits plats dans les grands car Seattle, avec son métro aérien, son animation (voitures, piétons…), sa météo, ses jeux de lumière et ses couleurs chatoyantes, est tout simplement le second personnage du jeu. La rétine est à la fête même si on note quelques ralentissements lorsqu’on chevauche le métro aérien et quelques rares bugs de collision. La réalisation technique est dans l’ensemble une réussite totale. On est bien sur PS4.

Lantern_Market_1395232552Des sensations que l’on retrouve évidemment avec les pouvoirs que Delsin ne va cesser d’acquérir par le système de Karma. Super héros ou super vilain à la discrétion du joueur (suivant un choix initial), Delsin va devoir ensuite agir en conséquence suivant le rôle endossé. Il est possible d’augmenter son karma en réanimant des passants ou en effectuant diverses missions (réduire la présence de l’UDP à moins de 30% dans un quartier, localiser une caméra de surveillance et la détruire, etc.…). Il faudra également se faire des shoots de fumée en inhalant celle des cheminées ou des véhicules calcinés (via le pavé tactile) mais aussi récupérer l’énergie néon (autre forme d’énergie conférant d’autres pouvoirs à Delsin que ceux liés à la fumée)… On retrouve enfin la quête de fragments pour acquérir et améliorer ses pouvoirs (améliorer la rapidité à inhaler la fumée, à se déplacer dans les conduits…).

Grisant

inFAMOUS_Second_Son-DUP_Patrol_327_1395232547Des ingrédients qui permettent largement au jeu de conserver l’ADN de la franchise tout en y ajoutant un véritable vent de fraicheur. Le plaisir est palpable jusqu’au bout des doigts, DualShock 4 en main. L’ergonomie étant irréprochable, on plonge à bras le corps dans ce monde ouvert avec des sensations de tous les instants : de peur lorsque les forces du DUP viennent à être trop nombreuses ou que des boss coriaces vous envoient au tapis, d’une puissance destructrice jusqu’au vertige depuis le sommet de la tour Space Needle.

InFAMOUS : Second Son a su moderniser la franchise tout en conservant son ADN. Plus beau et techniquement maîtrisé, le nouveau jeu de Sucker Punch ne vous surprendra toutefois peut-être pas par son histoire et ses répliques souvent plates. Mais ses paysages à couper le souffle et les effets visuels bluffants grâce à une réalisation artistique de haute volée, son monde ouvert loin d’être ennuyeux, sa replay value (on peut refaire le jeu en changeant de karma) ou les titres de la BO issus de la scène musicale de Seattle font de cette expérience solo un titre incontournable sur PS4. Sucker Punch met la PS4 sur les bons rails avec une élégance certaine et donne un véritable sens à l’expression « console de nouvelle génération ».

Notre avis

Endiablé

8 / 10