Test

[Test] Marvel vs. Capcom Infinite [PS4, Xbox One, PC]

Ultras faciles pour décès comiques

Notre avis
6.5 / 10
Jeux-Video

Par Nerces le

Une fois la partie lancée, et ce, peu importe le mode retenu, Marvel vs. Capcom Infinite trouve rapidement sa place. Nous l’avons dit, il ne s’agit pas de concurrencer Street Fighter et l’objectif de Capcom est ici de proposer un titre à la prise en main rapide qui permette de réaliser en deux temps, trois mouvements des enchaînements faisant plaisir à voir. Terminé les quarts de cercle dans tous les sens, il suffit d’appuyer simultanément sur high punch et high kick pour sortir les attaques les plus impressionnantes. Certains critiqueront vertement l’éditeur quand d’autres loueront cette accessibilité. Tous regretteront en revanche que l’on puisse abuser du changement de personnage à la volée : cela hache sérieusement les affrontements. Les spécialistes critiqueront, enfin, des timings un peu laxistes dans la gestion des parades ou des enchaînements. Heureusement, Marvel vs. Capcom Infinite est aussi un festival esthétique sans équivalent.

Les habitués regretteront le peu de nouveautés au niveau des hyper combos, mais les nouveaux venus prendront plaisir à multiplier ces attaques dont le rendu graphique est impressionnant. Notons au passage que Capcom a amélioré la lisibilité des combats avec des informations visuelles qui restent parfaitement visibles. Peu importe la plateforme sur laquelle vous jouez, vous profiterez de tout cela avec une fluidité d’animation irréprochable : aucun ralentissement n’est à déplorer, même si nos premiers essais de jeu en ligne ont été un peu moins probants que le jeu en local. Enfin, nous ne pouvions conclure cet article sans évoquer la question des pierres d’infinités. Selon la pierre choisie, les pouvoirs de notre personnage sont modifiés. Le principe est sympa comme tout, mais nous avons quelques doutes sur l’équilibrage de ces six pierres différentes.

Marvel vs. Capcom Infinite, disponible sur PC, Xbox One et PS4 (testé sur PS4).
PS : les visuels utilisés pour illustrer ce test sont des visuels éditeur.

Notre avis

L’idée de croiser les personnages des univers Marvel et Capcom est toujours aussi sympa… sur le papier. Le principe du crossover, s’il sent le fan service à des kilomètres est aussi l’occasion de bien s’amuser. Sauf que Capcom a été paresseux. Alors que l’on pouvait compter sur 48 personnages avec Ultimate Marvel vs. Capcom 3, il faut ici se contenter de 30 héros. Pour ne rien arranger, le casting est loin d’être parfait et à la place de Dormammu ou Arthur, nous aurions bien vu Wolverine ou Sagat par exemple. Autre regret, la simplification à outrance du gameplay permet de déclencher des combos et des ultras en veux-tu en voilà. Gageons qu’il s’agit d’ouvrir encore un peu plus la franchise à un public de joueurs pas forcément bastonneurs dans l’âme. Un jeu que l’on va donc déconseiller aux habitués de Street Fighter V, mais qui ravira sans doute nombre de néophytes tentés par son casting aussi hétéroclite que haut en couleurs.

6.5 / 10