Test

[Test] Nikon Z6 : un hybride équilibré

Fonctions et Utilisation

Photo

Par Remi Lou le

Le Nikon Z6 bénéficie de tout le savoir-faire de la marque en terme de performances. On retrouve ainsi une rapidité à toute épreuve, avec un appareil extrêmement réactif, que ce soit dans les menus ou en utilisation. L’appareil répond au doigt et à l’oeil, ce qui n’est pas forcément toujours le cas dans le monde des hybrides.

En rafale, le Nikon Z6 est capable de shooter jusqu’à 12 i/s en JPG et 10 ips en RAW. En vidéo, on aura le choix entre de la 4K UHD 25/30 i/s à 150 mbit/s, de la 1080p 100/120 i/s à 28 mbit/s, ou encore de la 1080p 50/60 i/s à 56 mbit/s (pas de 4K 60 i/s, hélas…). La sensibilité est excellente, avec une montée en ISO performante de 100 à 51 200 ISO en mode standard et la possibilité d’aller de 50 à 204 800 ISO en boost. La montée en ISO est parfaitement gérée par le boitier qui gère le bruit électronique à la perfection même lorsqu’on dépasse les 6400 ISO. Enfin, le capteur est stabilisé sur 5 axes, et peut encore être amélioré si on l’utilise conjointement à un objectif lui-même stabilisé.

Un mot sur l’autofocus, qui nous a semblé bon, sans être transcendant. L’appareil embarque 273 collimateurs pour l’autofocus, et propose l’AF-S et l’AF-C suivi. On retrouve également l’eye-tracking qui permet de suivre l’oeil de son sujet et d’obtenir une mise au point parfaite. Cette fonction, ajoutée via une mise à jour du firmware, n’est pas encore totalement au point, avec des gros ratés quand, par exemple, le point se fait sur un élément du décor alors que votre sujet est bien là, devant vous, les yeux grands ouverts. On reste tout de même à mille lieues de la médiocre qualité de l’autofocus de chez Panasonic (même si ça s’améliore petit à petit), mais Sony reste devant dans ce domaine, et Canon les surpasse tous et incarne le leader incontesté avec sa technologie autofocus CMOS Dual Pixel.

Malgré tout, l’autofocus s’avère plutôt performant dans la pratique, en plus d’être rapide. Heureusement, car le focus manuel semble souffrir de légers lags entre l’instant où on vient tourner la bague de mise au point et ce qui se passe à l’écran. Sur des mouvements rapides, c’est parfois frustrant. Enfin, un mot sur l’autonomie, qui est très correcte. L’appareil ne m’a jamais lâché en pleine journée, même si son utilisation était plutôt modérée.