Test

Test du OnePlus 5 : abordable, puissant et désormais photophone

Photo et Vidéo

Notre avis
9 / 10
Android

Par Anh Phan le

Dans le monde des smartphones haut de gamme, il faut l’admettre, les blocs photo se valent plus ou moins. Il suffit de voir le HTC U11 qui a le meilleur score à DxO Mobile. Et pourtant, au quotidien, tout le monde ne verra pas forcément la différence avec un Samsung Galaxy S8 ou un Google Pixel. Aussi, pour se différencier par rapport à la concurrence, il n’y a pas trop le choix, il faut de l’innovation.

Aussi, une des seules façons d’innover dans le monde de la photo, c’est l’ajout d’un deuxième appareil photo. LG propose un ultra grand-angle, Huawei et Honor un second capteur dédié au noir&blanc et Apple un téléphoto avec un zoom 2x. C’est de cette dernière idée que le OnePlus 5 s’est inspiré puisque c’est un des premiers smartphone Android (avec Asus) à proposer un zoom optique, ce qui n’est clairement pas pour nous déplaire, tellement c’est pratique.

À l’instar du smartphone d’Apple, le second capteur du OnePlus 5 ne propose pas de stabilisation et embarque un objectif moins lumineux que le principal. C’est vraiment dommage que ça ne soit pas l’inverse parce que c’est tout de même en téléphoto qu’on a le plus besoin d’un stabilisateur. Avec ce double capteur, le OnePlus 5 propose un mode portrait similaire à celui de l’iPhone 7 Plus. Il fonctionne exactement de la même manière. Le sujet doit se situer entre 30cm et 2m pour que l’appareil puisse « simuler » le bokeh. Dans les faits, ça marche plutôt bien, même si l’appareil a parfois du mal à faire la bonne mise au point, mais surtout, le découpage n’est pas tout le temps très propre.

IMG_20170612_084632_Bokeh

Parlons maintenant photos. Dans de bonnes conditions, inutile de vous dire que le OnePlus 5 s’en sort très bien et se place dans les meilleurs photophones disponibles actuellement sur le marché. Les couleurs sont bien contrastées et proposent une parfaite saturation. Pour les photos en basse luminosité, on retrouve des clichés plutôt bien détaillés. Il y a bien pire, donc c’est bien pour le OnePlus 5. Par contre, j’ai noté peut-être un manque d’exposition ou de luminosité. Ce n’était pas gênant – on peut rattraper l’ensemble grâce à la post-production -, mais il serait bien que OnePlus s’y attarde. Le OnePlus 5 n’est donc pas la référence en basse luminosité, mais dans les faits, il s’en sort plutôt bien et vous rendra de bons services. Pour exemple, je m’en suis servi comme du smartphone de l’E3 2017 pour toutes les photos, ce qui vous donne une idée de la confiance que je portais au smartphone.

Pour ce qui est de l’Autofocus du OnePlus 5, il s’est avéré rapide et fiable en photo. L’application, quant à elle, est assez simple d’utilisation. Elle se base sur l’application de Google. Par rapport au OnePlus 3, Il y a beaucoup plus d’options au final et le mode Pro est des plus complets pour les plus photographes d’entres vous. Du côté des selfies, on retrouve un capteur de 16 Mégapixels avec un objectif également grand-angle dont l’ouverture est de F/2.0

Mieux que des mots, des exemples :

OnePlus 5 Photos de Test

Côté vidéo, le OnePlus 5 propose à peu de choses près la même chose que la concurrence. Les vidéos sont détaillées, mais j’ai tout de même noté un petit souci sur l’autofocus. En effet, je ne sais pas pourquoi, mais l’autofocus, pour n’importe quel scène a eu tendance à patiner comme s’il ne savait pas forcément garder la mise au point. C’est assez désagréable en fait parce que ça fait passer la stabilisation électronique au second plan. À corriger Monsieur OnePlus.

Et là quelques vidéos en 1080p à 60fps :

VID_20170615_144336

VID_20170616_193529