Test

Test : Oukitel K10000

Dans les grandes lignes

Notre avis
7 / 10
Android

Par 4ugeek le

Oukitel commence à se forger un nom dans le domaine des smartphones dotés de batteries imposantes. Le fabricant chinois n’en est pas à son galop d’essai avec le K10000, même si ce dernier porte aux nues l’autonomie des smartphones. Il y a même tout une gamme dont le nom commence par «K » et intègre le chiffre de la capacité de la batterie en mAh : simple et astucieux pour que le potentiel acheteur puisse s’y retrouver rapidement. Autre dénominateur commun des smartphones de cette gamme : le tarif assez bluffant, même si, nous le verrons, cela impose quelques sacrifices (est-ce si grave ?).

Oukitel fait aussi largement appel au fabricant taïwanais Mediatek pour les SoC qui équipent ses smartphones. Ainsi, le K10000 embarque le MT6735P (nous y reviendrons dans la partie consacrée aux performances).

Okuitel_K10000_CPU-Z_a

SoC d’entrée de gamme d’un côté et définition HD/720p pour son écran IPS de 5.5 pouces, voilà qui pourrait enterrer définitivement le K10000. Car, on trouve à ce tarif (et pour moins cher) des terminaux mobiles mieux pourvus en termes de spécifications.

Mais, le K10000 a d’autres arguments à faire valoir.

Il adopte un design plutôt original, avec des lignes tirées à la serpe. Le châssis est principalement en métal et l’interface utilisateur a été remodelée par Oukitel pour offrir des fonctionnalités plutôt intéressantes.

Un petit air de déjà vu pour cette UI nous a d’ailleurs rapidement mis sur la piste d’un autre fabricant chinois… comme nous le verrons.

Okuitel_K10000_Package_e

Continuez la lecture du Test
3 Design, finition et ergonomie
Sommaire
  1. Introduction
  2. Dans les grandes lignes
  3. Design, finition et ergonomie
  4. Connectivité
  5. Performances
  6. Interface
  7. Photo et vidéo
  8. Autonomie
  9. Conclusion et galerie photos