Test

Test : Oukitel K10000

Autonomie

Notre avis
7 / 10
Android

Par 4ugeek le

Venons-en au volet autonomie, central dans ce test.

Avec une batterie d’une capacité de 10000 mAh, on pouvait s’attendre à une autonomie record. Précisons que le K10000 d’Oukitel signe ici un record, en étant le smartphone à la capacité de batterie la plus élevée au monde.

L’autonomie est, comme on pouvait s’y attendre, tout bonnement stupéfiante.

Avec une utilisation qu’on qualifiera d’intensive (Wi-Fi à domicile, 4G LTE, GPS, jeux 3D et grosse utilisation tout au long de la journée), le K10000 arrive à 5 jours (il faut le recharger au cours du cinquième jour). Un usage moyen permet de tenir entre 10 et 14 jours tandis que son autonomie en veille est annoncée (car non testée sur la période d’essai) de 45 jours.

Certes, le K10000 est bien plus épais (avec 1.38 cm) et lourd (avec 317 grammes) que la moyenne des autres smartphones comparables (en termes de taille d’écran). Mais, ces concessions sont faites sur l’autel de cette autonomie. Les baroudeurs en tous genres devraient l’adorer, même s’il ne présente pas les mêmes spécifications en matière de protection qu’un modèle signé Caterpillar par exemple.

Qui dit grosse autonomie, signifie qu’il peut être intéressant de partager la charge avec un autre smartphone. Bien pratique lorsqu’on est éloigné de toute prise et qu’on peut se la jouer grand seigneur avec son K10000 : « Vous prendrez bien un peu de ma charge. »

Oukitel y a pensé et a fait en sorte que le K10000 puisse déverser son énergie dans un (ou plusieurs) smartphone. Connecté à d’autres smartphones, il les rechargera donc. Le K10000 peut recharger jusqu’à 3.5 iPhone 6s Plus intégralement, tout en conservant après cela 10% de sa charge. Un câble USB OTG (USB femelle d’un côté et microUSB de l’autre) permet de connecter un autre terminal mobile (smartphone ou tablette ou même un ordinateur portable) au K10000. Un hub USB (non fourni) est nécessaire pour recharger plusieurs appareils simultanément.

Okuitel_K10000_Recharge_OTG_a

Okuitel_K10000_Recharge_OTG_b

Qui dit grosse batterie dit généralement aussi temps interminable de recharge, même si Qualcomm et d’autres fabricants sont passés par là avec des technologies de recharge rapide. C’est également le cas ici avec la technologie « Flash Charge » qui permet de recharger la batterie de 10 000 mAh en seulement 3h30. Une vraie gageure permise grâce au chargeur (livré avec le smartphone) capable de délivrer 2 ampères (sous 9 volts) et ensuite 3 ampères (sous une tension moindre). Nul doute que la batterie pourrait souffrir (en matière de pérennité) avec un courant aussi élevé.

Okuitel_K10000_Chargeur-DC

En théorie, le courant de charge peut atteindre 1 fois la capacité. Donc 10 ampères ici.

La charge à 3 ampères semble donc adaptée à cette batterie. Mais, il ne faudra pas utiliser ce chargeur avec un smartphone équipé d’une batterie de moins de 3000 mAh.

Reste également l’épineuse question de la sécurité avec une telle batterie. Non pas que le K10000 ait plus de chances d’exploser et de prendre feu qu’un autre smartphone. C’est simplement que si cela se produit, il libérera logiquement plus d’énergie. Rappelons que le Lithium réagit instantanément avec l’eau en produisant une combustion parfois explosive.

Si l’on ajoute qu’avec son fort courant de recharge (i.e. de 3 A), la batterie aura des chances de vieillir prématurément (sans pouvoir la changer aisément puisqu’elle n’est pas amovible), on est en droit de s’interroger.

On s’étonnera aussi de pouvoir recharger sous 9 volts, alors qu’il est généralement préconisé de rester sous les 5 volts pour ce type de batterie. On peut penser que la batterie consiste en deux cellules (cells) de 5000 mAh en série (ou même deux batteries séparées en série). Mais, un rapide coup d’oeil à CPU-Z montre que la tension nominale oscille plutôt autour de 4 volts (4.3 volts à pleine charge). Le chargeur recharge donc la batterie à une tension beaucoup plus élevée que sa tension nominale.

Okuitel_K10000_CPU-Z_d

De manière globale, les batteries Lithium Polymère présentent d’indéniables qualités : poids, support d’ampèrages assez élevés (pour la charge et la recharge) et compacité. En revanche, elles peuvent prendre feu.

Il faudra donc veiller à surveiller la charge (cela vaut pour tous les smartphones et appareils sous batterie) et donc ne pas laisser charger durant la nuit et placer le dispositif en charge sur une surface non inflammable (pas de bois ou de plastique).

Enfin – et cela pourra sembler paradoxal -, on prendra soin de ne pas décharger complètement le mobile. En effet, lorsque la tension aux bornes de la batterie baisse à 0.8 fois sa tension nominale, cela dégrade la batterie. On peut connaître cette tension via des applications telles que CPU-Z. La tension baissant, la batterie doit fournir plus de courant pour fournir la même puissance. Il en résulte qu’elle chauffe alors beaucoup plus.

Continuez la lecture du Test
9 Conclusion et galerie photos
Sommaire
  1. Introduction
  2. Dans les grandes lignes
  3. Design, finition et ergonomie
  4. Connectivité
  5. Performances
  6. Interface
  7. Photo et vidéo
  8. Autonomie
  9. Conclusion et galerie photos