Test

[Test] PES 2016

Des modes remaniés

Notre avis
8 / 10

Par Henri le

Les modes ne sont pas en reste et confirment la volonté du studio de ne pas sortir un épisode de transition. La ligue des masters profite de nouvelles options qui facilitent la gestion, comme la recherche simplifiée des recruteurs, qui peuvent renforcer automatiquement les points faibles de l’équipe ou un marché des transferts moins brouillon.

1439046774-media

Le mode MyClub continue son bout de chemin, et ajoute du leveling sur chacun des membres de votre équipe. Le fait d’utiliser vos réservistes pour entrainer les hommes de terrain est également bien trouvé. C’est un marronnier, mais le problème des licences manquantes est toujours présent. Toujours gênant, notamment en Premier League, bien que l’installation de patch soit enfin disponible sur PS4.

Les matchs en ligne souffrent pour l’instant de problèmes de matchmaking puisque tout le monde semble mis au même niveau. La sélection semble faite au niveau du score (400 au début) et non de la note des équipes. Cela donne lieu à des Bourg-en-Bresse / PSG un peu particuliers. Le tout était à peu près stable malgré une connexion très moyenne, ce qui présage du mieux par rapport à l’épisode précédent. La multitude de petites nouveautés dans chacun des modes rassurera en tout cas les plus inquiets concernant la durée de vie.

1439046765-media

Notre avis

Difficile de ne pas voir les efforts consentis par Konami dans ce PES 2016. En plus d'être enfin agréable à regarder, le studio a voulu continuer à peaufiner un gameplay réaliste et basé sur la circulation du ballon. Dotée d'un contenu conséquent, cette édition n'est pas exempte de défauts, mais affiche des ambitions enfin à la hauteur de son concurrent direct. On prend un vrai plaisir à jouer malgré le manque (connu) de certaines licences. Un très bon cru.

8 / 10