Test

Razer Phone 2 : notre test du monolithe pensé pour les gamers

Performances et Logiciel

Notre avis
7 / 10
Smartphone

Par Camille Suard le

Pour justifier son appellation gaming, le Razer Phone 2 se dote d’une belle fiche technique. Il est équipé de la puce mobile la plus puissante de Qualcomm à savoir le Snapdragon 845 et bénéficie de 8 Go de RAM. Entre ça, le taux de rafraîchissement à 120 Hz et sa solution de refroidissement renforcée… l’appareil est un véritable monstre de puissance, bien optimisé, offrant aussi une fluidité et rapidité d’exécution remarquable. Cela se confirme avec les résultats de benchmarks, mais surtout au quotidien. Avec des titres particulièrement gourmands comme PUBG Mobile, le Razer Phone 2 opte directement pour les configurations les plus élevées. Rien à noter pendant les parties, l’expérience est on ne peut plus optimale. Avec son nouveau dos en verre, il a quand même tendance à vite chauffer. Néanmoins, rien d’alarmant, jouer une demi-heure d’affilée ne m’a pas non plus brûlé les doigts.

Pour séduire les joueurs, et optimiser un maximum l’expérience, Razer a fait le choix encore une fois de ne pas imposer une surcouche lourde, mais de simplement ajouter quelques éléments de personnalisation bienvenue comme un magasin de thème, l’application Chroma pour contrôler la LED placée au dos, régler l’affichage comme vu précédemment ou encore Cortex, dédié au mode jeu, qui permet notamment de paramétrer les titres au cas par cas. Mis à part cela, on a affaire à une version assez pure de l’OS de Google, avec en prime le très recommandable lanceur d’applications Nova Launcher. La navigation demeure simple, l’organisation logique… On peut juste regretter l’absence d’Android 9 Pie, il faut en effet se contenter d’Android 8.1 Oreo. Peut être une mise à jour prochaine ?