Test

Test Realme 8 Pro, 108 MP de bonheur

Smartphone

Par Remi Lou le

Quelques mois plus tard, le Realme 8 Pro succède à l'excellent Realme 7 Pro. Il apporte une dalle plus lumineuse et un capteur de 108 MP prometteur signé Samsung, le tout à un prix très contenu. Que vaut-il en pratique ? Réponse !

Décidément, Realme enchaîne les sorties ces derniers temps. Le Realme 7 Pro n’est sorti qu’à l’automne dernier, que voilà déjà son successeur, le Realme 8 Pro. Tout en reprenant la recette inaugurée par son prédécesseur, ce smartphone se dote d’atouts non-négligeables dont un étonnant capteur principal de 108 MP signé Samsung, qui équipe certains des smartphones les plus premium du marché, le tout pour un prix plancher de 299€. Voici notre test du Realme 8 Pro !

Caractéristiques du Realme 8 Pro

 realme 8 Pro
Écran- Ecran Super AMOLED de 6,4"
- Définition Full HD+ 1080 x 2400
- Densité de 409ppp
- Format 20:9
- Gorilla Glass 5
- 1 000 nits
- Poinçon
Design- Contour en plastique
- Dos en plastique
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 720G
- Octo-Core
- GPU Adreno 618
Mémoire- 6/8Go de RAM
- 128Go de stockage
- Port Mémoire MicroSD
ColorisNC
Appareil Photo- Capteur principal 108 MP (1/1.52", f/1.88)
- Ultra grand-angle 8 MP (f/2.25, FOV 119°)
- Macro 2 MP (f/2.4)
- Capteur B&W (f/2.4)


- Photos HDR
- Reconnaissance de Scène via Intelligence Artificielle
- Mode Nuit
- Enregistrement de vidéos jusqu’en 4K/30fps
- Enregistrement de ralentis jusqu'en 1080p/120fps ou 720p/960fps
- Stabilisation UIS
- Stabilisation UIS Max

- Appareil photo frontal grand angle avec un capteur de 16 MP (f/2.45)
Audio- Haut-parleurs stéréo
- Dolby Atmos
- Prise jack 3,5mm
Batterie- Batterie de 4500 mAh
- Recharge rapide SuperDart Charge 50W (100% en 34 min)
Connectivités- USB Type-C (USB 2.0)
- Capteur d'empreintes optique sous l'écran
- Bluetooth 5.0
- NFC
- GPS, GLONASS, A-GPS
- Wifi 5 (ac)
- 4G LTE
- 2x nanoSIM
- Accéléromètre, Gyroscope, Magnétomètre, Podomètre,
- Capteur de luminosité, de proximité
Logiciel- Android 11
- Realme UI 2.0
Taille et Poids- 160,6 x 73,9 x 8,1 mm
- 176 grammes
Prix de lancement299€
Date de Disponibilité29 mars 2021 (précommandes à partir du 24 mars)

Design, Écran et Audio 

La façade avant du Realme 8 Pro ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de son prédécesseur, le Realme 7 Pro. Durant ce test du Realme 8 Pro, on a retrouvé la même dalle AMOLED de 6,4 pouces, sauf que celle-ci s’avère un peu plus lumineuse, avec une luminosité totale de 1000 nits selon le constructeur. Hélas, on plafonne toujours à 60 Hz, mais avec tout de même un touch sampling de 180 Hz. Cette dalle reste toujours aussi agréable à l’utilisation. Elle est parfaitement contrastée, avec des couleurs riches et de bons angles de vision, et la luminosité en hausse lui permet de se montrer parfaitement lisible même sous un soleil de plomb. Dans le coin supérieur gauche, on retrouve toujours un petit poinçon, lequel abrite la caméra frontale qui propose la reconnaissance faciale 2D. Côté sécurité, on pourra en plus compter sur le lecteur d’empreinte digitale intégré à l’écran, qu’on a trouvé très fonctionnel et plutôt rapide à l’utilisation, même si on conseillera d’enlever le film de protection avec lequel est livré le smartphone pour de meilleures performances. 

À l’arrière, il y a un changement assez net vis-à-vis du Realme 7 Pro. On retrouve un dos en plastique texturé et sur lequel est gravé la phrase « DARE TO LEAP ». À l’usage, ce dos en plastique est très pratique puisqu’il ne prend absolument pas les traces de doigts et qu’il accroche vraiment bien à la main, si bien qu’on a un vrai sentiment de sécurité même lorsqu’on l’utilise sans coque. En revanche, il faudra se faire à cette énorme écriture et ce plastique texturé plutôt loin des canons premium. Comme d’habitude, certains aimeront, d’autres non, mais avec un tel dos, le Realme 8 Pro a au moins le mérite de l’originalité et s’avère reconnaissable entre mille. À noter que Realme a également revu son bloc photo, qui prend la forme d’un rectangle comprenant les quatre objectifs, lesquels ressortent un peu du boîtier. 

Enfin, pour ce qui est des tranches, elles sont elles aussi faites de plastique. La tranche de droite accueille les boutons volumes + et – ainsi que le bouton de déverrouillage, et on retrouve le tiroir carte SIM + microSD sur la tranche de gauche. En bas, on profite d’une grille de haut-parleur, des micros, d’un port USB-C et même d’une prise jack 3,5 mm. C’est devenu assez rare sur nos smartphones qu’il est important de le noter. 

Performances, Autonomie et Realme UI 

Le Realme 8 Pro est livré avec Android 11 et doté de la surcoupe maison du constructeur, ici dans sa deuxième itération, Realme UI 2.0. Cette nouvelle version n’apporte pas de changements drastiques par rapport à ce que faisait déjà la marque, et on retrouve nos marques notamment parce que cette surcouche s’apparente beaucoup à Android Stock avec des icônes maison. L’interface se montre plutôt sobre, avec des réglages facilement accessibles et une homogénéité globale. 

Concernant les performances, le Realme 8 Pro bénéficie d’un Snadragon 720G de Qualcomm, une puce largement répandue dans le monde des smartphones de milieu de gamme et qui équipait déjà son prédécesseur, le Realme 7 Pro. Concrètement, cette puce mobile se montre plutôt efficace en pratique : le lancement des applications est toujours très rapide, le smartphone ne chauffe pas et, même en jeu mobile, si on ne pourra pas mettre les graphismes au maximum, on profite d’une expérience pleinement satisfaisante sans aucun lag. 

Enfin, du côté de l’autonomie, le Realme 8 Pro dispose d’une batterie d’une batterie de 4 500 mAh, exactement comme son prédécesseur. Dans les faits, on se retrouve donc avec une autonomie pratiquement identique, soit largement de quoi tenir une journée complète, voire un jour et demi / deux jours avec une utilisation modérée. Cela reste très bon étant donné qu’on reste sur un smartphone à l’épaisseur et à la taille plutôt modéré. Aussi, le Realme 8 Pro a l’immense avantage d’être compatible avec la recharge rapide SuperDart Charge 50W, qui lui permet de récupérer 100% d’autonomie en seulement… 34 minutes. Cela devrait rendre le fastidieux rituel du rechargement de son smartphone bien plus transparent, en le laissant charger pendant que vous vous préparez le matin, par exemple. Cette recharge ultra-rapide reste néanmoins propriétaire. Vous devrez donc passer par le chargeur SuperDart de 65W pour en profiter, mais heureusement, il est inclus dans la boîte. 

Photo et Vidéo 

C’est vraiment du côté de la photo que le Realme 8 Pro change la donne par rapport à son prédécesseur. On y retrouve en effet un capteur Isocell HM2 de Samsung en objectif principal. Avec ses 108 MP, sa taille physique de 1/1.52″ et son ouverture à f/1.88, ses capacités ne sont plus à prouver et on a plutôt tendance à le retrouver sur des smartphones bien plus haut de gamme. Et comme on pouvait s’y attendre, ce capteur fait des prouesses. Le piqué est excellent et il se montre redoutable même en faible luminosité. Aussi, grâce à la technique du Pixel Binning, qui permet de compiler 9 photopiles en 1 seul pixel — pour une image de 12 MP en sortie avec le mode normal — le smartphone est capable d’aller zoomer numériquement sans perte de qualité ou presque. Et pour couronner le tout, Realme gère parfaitement bien les traitements logiciels et parvient efficacement à exposer chaque partie de l’image correctement, y compris le ciel dans des situations d’éclairage peu homogènes comme un coucher de soleil. C’est vraiment du très beau boulot, et surtout une excellente surprise sur cette gamme de prix. 

En revanche, si on encense les images capturées avec ce fameux capteur principal de 108 MP, les autres capteurs font beaucoup moins bien, à commencer par l’ultra grand-angle. Non pas qu’il soit totalement mauvais, mais ce capteur à 119° de 8 MP fait vraiment pale figure à côté du capteur principal. Il s’en sort assez mal lorsque la lumière vient à manquer, manque franchement de piqué et il s’utilisera donc principalement dehors, en pleine journée. Enfin, on retrouve un capteur macro de 2 MP qu’on a trouvé un peu anecdotique et un capteur B&W à ouverture f/2.4 destiné à des utilisations bien précises, comme capturer des images au style rétro et ajouter de la texture aux portraits. Dans tous les cas, tous cet attirail se montre plutôt convenable, mais le problème, c’est que la différence est si nette entre les capteurs qu’elle saute aux yeux, ce qui limite finalement un peu la polyvalence de l’appareil. 

Plus que des mots, des images.

Notre avis

Avec le Realme 8 Pro, la marque continue de peaufiner sa recette et nous propose un smartphone à bas prix avec un look très original, des performances franchement satisfaisantes, une excellente autonomie avec charge ultra-rapide, et des capacités photo hallucinantes à l’égard de son prix mini, mais hélas peu polyvalentes. Il faudra néanmoins accrocher à son design très particulier, et se contenter de la 4G, à l'heure où la 5G commence à s'immiscer dans les villes de France.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Son excellent capteur de 108 MP...
  • Son bel écran AMOLED très lumineux
  • Excellente autonomie
  • Performances très convenables
  • ... au détriment du reste de son attirail photo
  • Pas de 5G