Test

Test du Samsung Galaxy A8 : aussi grand que convaincant

Design et écran

Notre avis
8 / 10
Smartphone

Par Gaël Weiss le

Design

On le disait en introduction, le Galaxy A8 a tout du Galaxy S8 « Light ». D’un point de vue esthétique, il reprend les principaux points forts du Galaxy S8, tout en corrigeant ses principaux défauts. Cela commence naturellement par l’écran, évidemment. Exit les « petits » écrans de 4,7 et 5,1 pouces des Galaxy A3 et A5 et place à un grand affichage de 5,6 pouces au format 18;5:9. Ce dernier, contrairement au Galaxy S8, est plat. Ses bords ne sont pas bombés sur les côtés. Si c’est une bonne nouvelle pour la prise en main – le téléphone ne glisse jamais -, les bordures d’écrans latérales sont en revanche plutôt épaisses.

 

 

Le dos du téléphone est en verre. La coque, brillante et légèrement bombée sur les bords, est vraiment réussie. Non seulement c’est beau, mais en plus le toucher fait particulièrement premium. Le Galaxy A8 est esthétiquement très réussi. Enfin, et c’est une amélioration par rapport au Galaxy S8, le capteur d’empreintes digitales est placé juste sous le capteur photo dorsal. S’il n’est pas très grand, il est en revanche très facilement accessible. Et il répond très rapidement.

 

Comme d’habitude avec la gamme A, les finitions sont excellentes et le A8 respire la qualité. Samsung a d’ailleurs poussé le vice jusqu’à décaler la grille du haut-parleur sur la tranche droite, pour ne pas le boucher avec ses mains quand on tient l’appareil en mode paysage. Ses défauts sont minimes. C’est tout juste si l’on pourrait dire que le bouton de réglage du volume est situé un peu trop haut sur la tranche gauche, obligeant les petites mains à se décaler pour l’atteindre. La taille, c’est peut-être son deuxième défaut, puisqu’il ne plaira pas vraiment à ceux qui cherchent un téléphone en petit format. Avec ses 15 cm de longueur, il est du genre à prendre de la place dans une poche ou dans un sac.

Écran

Pas de (mauvaise) surprise concernant l’écran du Galaxy A8, ce dernier a encore bénéficié de toute l’expertise de Samsung dans le domaine de l’OLED. Comprenez par là que d’un point de vue luminosité et colorimétrie, il est quasiment parfait. Les noirs sont profonds (merci l’OLED) et la température des couleurs, excellente de base, peut être modifiée dans les paramètres du téléphone.

Pour le reste, on apprécie toujours autant le format 18,5:9 de Samsung. Ce grand écran très long autorise un confort de lecture que ne permet pas (encore) le reste des smartphones Android de milieu de gamme. Quant à sa définition (Full HD+), elle est plus que suffisante pour afficher très précisément le contenu affiché à l’écran. Un écran de qualité, tout simplement.