Test

Test du Samsung Galaxy Fold : Le futur plié

Design

Android

Par Anh Phan le

Le Design

Côté design, inutile de dire que Samsung innove avec un nouveau type de smartphone et s’il y a peut-être des soucis que Samsung n’avait pas prévus, il faut saluer l’arrivée d’un tel smartphone (ou tablette, c’est vous qui voyez). En toute honnêteté, depuis quelques années, on commençait à se lasser parce que les smartphones se limitaient à un écran avec un dos en aluminium ou en verre. Là, on se retrouve avec un design qui n’est pas sans rappeler les téléphones à clapet ou les mini-ordinateurs comme les Psion ou autres Nokia Communicator.

Si on parle d’innovation, c’est parce qu’en ouvrant le Galaxy Fold, il n’y a pas de mini-clavier avec un écran mais bel et bien un écran pliable et ça, c’est une grosse première dans le monde des smartphones. Si certains ne voient pas l’intérêt d’un écran pliable pour diverses raisons, on ne peut pas retirer le fait que cela fait longtemps qu’on n’a pas eu un tel changement dans le monde des smartphones. Il ne faut pas oublier que le Galaxy Fold n’est que le premier smartphone de ce nouveau genre. D’autres form-factors arriveront avec le temps et très personnellement, avoir un écran plus grand dans un encombrement divisé par deux, je ne suis pas contre du tout. C’est d’ailleurs le cas avec le Galaxy Fold, j’avais un smartphone et une tablette tout le temps avec moi depuis deux semaines et ce, dans une seule poche.

Une fois fermé, le niveau de finition est toujours excellent avec un dos en verre très réussi mais comme d’habitude, ce dos est capable de prendre toutes les traces du monde. On parlera des écrans plus tard. Aussi, tout n’est pas rose. Si la finition est exemplaire et que la charnière semble bien être à l’épreuve du quotidien, les problèmes qu’ont rencontré les journalistes américains ne sont pas innocents. Si Samsung a décidé de rappeler tous les Galaxy Fold dans le monde, c’est aussi parce qu’il y a peut-être des choses à améliorer au niveau de cette charnière afin d’éviter que des corps étrangers puissent s’introduire par ce biais et endommager l’écran pliable. Je rappelle tout de même qu’il y a, à ce jour, trois cas avec des vrais problèmes et des corps étrangers. Ils ont tous été répertorié aux Etats-Unis. C’est quand même fou qu’aucun modèle défectueux n’ait été répertorié dans le reste du monde.

Toujours est-il que malgré la mauvaise presse que certains médias ont mis en place (par ignorance du produit ou autres), la majorité des personnes à qui j’ai montré le Galaxy Fold ont apprécié le produit et salué la nouveauté. Le plus drôle, c’était de voir que certains médias se sont convaincus que l’écran pliable n’avait pas d’avenir (alors qu’ils n’avaient même pas le produit en test) mais que le grand public (à qui j’ai montré le produit) s’est montré plus indulgent sur le futur possible d’un tel produit. Clairement, personne ne dépensera les 2000 euros pour le Galaxy Fold mais tous y ont vu un futur. L’idée même d’avoir l’équivalent d’une petite tablette (comme l’iPad mini) ou d’une liseuse dans un encombrement moindre, une fois dans la poche, est ce qui revient le plus souvent.

Si le Galaxy Fold joue la carte de la finesse quand il est déplié (6,9mm), il reste épais une fois replié (17mm). C’est quand même l’équivalent de deux smartphones l’un sur l’autre. Il ne faut vraiment pas oublier que c’est une première génération et que le futur permettra de réduire l’épaisseur globale. Souvenez-vous des premiers smartphones avec des bords d’écran d’un demi-centimètre, bah, c’est pareil, les prochaines générations s’annoncent prometteuses. On s’attendait à un espace plus important au niveau de la pliure, mais en réalité, il reste relativement petit. On est quand même bien loin du Royole Flexpai. Le Galaxy Fold n’est pas lourd en soi, surtout si on le considère comme une tablette mais une fois replié, ce n’est pas le plus léger des smarpthones. D’un autre côté, avec ses 263g, si ça reste lourd, il reste plus léger qu’un iPhone XS Max avec une coque de protection.

Une fois fermé, le Samsung Galaxy Fold propose un design tout en longueur, ce qui permet une prise en main aisée et facile à une main. Du coup, on le tient très bien en main et il ne risque pas de vous glisser des doigts comme les smartphones super fins avec des écrans XL. Avec le Galaxy Fold, pas de capteur d’empreintes sous l’écran, c’est un capteur physique et il se situe sur le bouton dédié à Bixby. S’il fonctionne très bien, on pense qu’il aurait dû être au niveau du bouton de mise sous tension. D’ailleurs, parce que je n’utilise pas Bixby, j’ai configuré l’appel de Bixby sur un double appui sur son bouton, ce qui a pour conséquence de ne jamais l’activer.

Et enfin la fameuse question concernant l’écran pliable : en extérieur (comme le Mate X de Huawei) ou en intérieur (comme le Galaxy Fold) ? Honnêtement, je n’ai pas encore d’avis définitif dessus. Côté Fold, la pliure est plus marquée mais l’écran n’ondule pas et il est protégé. Côté Huawei, ça rend mieux mais je ne suis pas sûr que la solution soit pensée pour un usage au quotidien et le tout me semble plus fragile. A voir quand j’aurais celui de Huawei.

Continuez la lecture du Test
3 Ecran, Pliure et Audio
Sommaire
  1. Accueil
  2. Design
  3. Ecran, Pliure et Audio
  4. One UI au quotidien
  5. Performances et Autonomie
  6. Photo et Vidéo
  7. Galerie Photo