Test

[Test] Samsung Galaxy S10+ : Tout en excellence

Photo et Vidéo

Notre avis
9 / 10
Android

Par Anh Phan le

La Photo et la Vidéo

Pour la photo, le Galaxy S10+ reprend ce que proposaient déjà les Galaxy S9+ et Galaxy Note9 mais avec un troisième appareil photo, un ultra grand angle. On avait noté un gap dans le traitement entre le Galaxy S9+ et Galaxy Note9 qui a permis à Samsung d’assurer sa place dans les meilleurs photophones en 2018, on retrouve tout cela sur le S10+ avec encore plus d’optimisations. En général, comme pour ses prédécesseurs, le Galaxy S10+ a toujours une tendance à proposer des couleurs plus chaudes et à surexposer d’un stop. Attention, on ne dit pas que ce sont des défauts, c’est juste une approche différente qui s’avère utile dans certaines conditions et pas dans d’autres. Mais dans l’absolu, en condition de bonne luminosité, il n’y a de souci à se faire, l’autofocus est d’une rapidité exemplaire et il est peu probable que le Galaxy S10+ se rate.

Dans les conditions de faible luminosité, Samsung ne propose pas de mode nuit comme ses concurrents (C’est toutefois prévu par le constructeur coréen dans une prochaine mise à jour). Si le Galaxy S10+ reconnaît bien les scènes de nuit, le constructeur coréen privilégie des couleurs proches de la réalité avec un joli rendu des détails mais le tout reste moins lumineux que le mode « Vision de Nuit » des Google Pixel 3 par exemple. C’est un choix. Maintenant, si on compare les photos prises automatiquement, le Galaxy S10+ aura tendance à proposer plus de détails que la concurrence. Si le Galaxy S10+ embarque de l’Intelligence Artificielle pour la reconnaissance et l’optimisation des scènes, il semblerait que Samsung n‘optimise pas autant que ses concurrents. Et pourtant, on se retrouve avec des résultats assez proches.

Depuis les Galaxy S9, les capteurs à l’arrière sont équipés de DRAM, ce qui permet des slow-motion jusqu’à 240fps en 1080p et 960fps en 720p. On y retrouve la fonction « Automatic Motion Detect », apparue avec les Galaxy S9 qui simplifie la capture au bon moment. L’autofocus « Dual Pixel » est super rapide  et accompagné de la technologie « Dual Aperture » qui permet à l’appareil photo principal d’avoir deux ouvertures, F/2,4 quand la luminosité est supérieure à 100 lux et F/1,5 quand c’est inférieur. Je vous rappelle que, selon Samsung, le fait d’avoir deux ouvertures mécaniques permet de limiter les risques d’aberrations et de sur-exposition. Comme le Galaxy S9+, le Galaxy S10+ propose un second appareil photo avec un objectif téléphone avec autofocus et une ouverture de F/2,4.

Et sinon, la nouveauté vient, on l’aura compris, du troisième appareil photo, l’ultra grand angle qui permet de nouvelles choses en photo. Si on ne doute pas des avantages créatifs, c’est surtout le bloc dans son ensemble qui plait puisqu’en dehors d’un gros zoom, le Samsung Galaxy S10+ propose toutes les focales utiles et se présente comme polyvalent. Le Huawei Mate 20 Pro proposait également cette polyvalence mais il y avait un manque de cohérence entre une photo en ultra grand angle et une photo grand angle, ce qui n’est pas le cas avec le Galaxy S10+, plus consistent. Mais ce n’est pas tout puisque Samsung va utiliser cet ultra grand angle pour proposer un mode action-cam avec une stabilisation assez proche de la technologie HyperSmooth des dernières GoPro Hero7 Black. Avec une perche à selfie, c’est assez fou en terme de stabilisation.

Alors que le S10 ne propose qu’un seul appareil photo en façade, le S10+ en propose deux. Le second capteur sert surtout pour le mode Portrait en Selfie. Si je ne m’intéressais pas forcément aux technologies de selfie, j’avoue avoir été surpris par les résultats des Galaxy S10. C’est très propre et pour le mode Portrait en général, le Galaxy S10+ permet vraiment de détacher un visage ou un objet de l’arrière plan. Impressionnant. On notera enfin que pour la première fois sur un smartphone, vous pourrez enregistrer des vidéos en Ultra HD avec les appareils photo en façade.

Le Samsung Galaxy S10+ au meilleur prix