Test

Xiaomi Black Shark : notre test de la nouvelle référence du smartphone gaming

Design et écran

Android

Par Camille Suard le

Design et Écran

À première vue, lorsque l’on regarde la face avant de ce Black Shark, rien ne nous indique qu’il s’agit d’un smartphone un peu spécial. Xiaomi opte pour des angles arrondis, un écran de 5,99 pouces flanqué de bordures noires, avec pour celle du haut un large haut-parleur et une caméra et celle du bas un capteur d’empreintes. Les boutons de déverrouillage et de volume se trouvent sur la tranche droite et de l’autre côté, on trouve le tiroir à carte Sim ainsi qu’un bouton slider pour enclencher le mode Shark Space, dont l’utilité sera abordée plus tard. Enfin, nous retrouvons sur le côté inférieur deux haut-parleurs séparés par un port USB Type-C et… c’est tout. Si vous souhaitez brancher votre prise jack, vous pouvez toujours utiliser l’adaptateur fourni avec l’appareil.

Tout cela lui confère un look très classique et discret. Et puis, en regardant de plus près, on s’aperçoit que son écran est entouré d’un fin châssis en aluminium de couleur vert pomme. C’est une fois retourné qu’il se distingue. Je ne sais pas si c’est la couleur verte qui me fait cet effet-là, mais j’ai l’impression de tenir un ovni entre les mains. Au centre est apposé le logo avec une LED qui s’illumine quand vous recevez un coup de fil ou une notification. Il est entouré d’un nouveau châssis vert, avec une forme qui pourrait s’apparenter à un sablier. Malgré ses jeux de relief, le dos de l’appareil s’avère particulièrement glissant. Le double module photo a été placé lui tout en haut. Qu’on adhère ou non à ce style, pour le coup très éloigné du monolithe des Razer Phone, le design a l’avantage de ne pas paraître cheap.

Xiaomi a fait le choix d’une dalle LCD de 5,99 pouces d’un format 18:9 et une définition Full HD+. Elle est agréable à l’œil : lumineuse, avec de bons contrastes et une colorimétrie plutôt bien calibrée. Sachez qu’il est possible de choisir un autre profil comme le “mode naturel” et de jouer avec la température des couleurs dans les paramètres de l’écran. Le constructeur a intégré la puce Pixelworks consacrée à l’affichage, qui permet entre autres de vous préserver de la fatigue oculaire et d’améliorer la qualité et précision des rendus.