Test

Test : Xiaomi Mi Band 2

Utilisation

Gadget

Par Gregori Pujol le

Une utilisation simple

Si le Mi Band 2 reste un bracelet connecté assez simple, l’ajout de l’écran OLED est un sacré avantage, car il vous dispense de sortir votre smartphone si vous voulez vérifier votre activité en temps réel. En effet, en effleurant le bouton on accède facilement aux données suivantes : heure, nombre de pas, distance, calories brûlées, rythme cardiaque (avec la possibilité de lancer une analyse), batterie. L’affichage est configurable dans l’application, il est possible d’en enlever ou d’en rajouter. Notez que l’écran est très lisible même en plein soleil. Niveau navigation c’est très simple puisque seule la navigation linéaire est possible.

dav

dav

Une application complète

L’application Mi-Fit est quant à elle assez complète. Si on peut lui reprocher une ergonomie parfois étrange ou un peu dépassée, elle permet en tout cas de récupérer un certain nombre de données, mais aussi de configurer votre bracelet.

C’est par elle que la première configuration se fait simplement. C’est ensuite via l’app que vous pouvez choisir ce qui va s’afficher sur le petit écran du bracelet, ou encore configurer les différentes notifications. Le Mi Band 2 offre en effet la possibilité de vibrer sur certaines notifications, quand vous recevez un mail ou encore un appel par exemple, mais aussi de configurer une alarme ainsi que des alertes.

L’app permet également de se constituer un profil, de se fixer des objectifs ou encore de programmer différentes notifications. On notera qu’il est aussi possible de lier son compte à certaines applications tierces comme Google Fit ou WeChat.

Lorsqu’on la lance l’app affiche un certain nombre de data, on y retrouve ses données liées au sommeil (si vous gardez le bracelet la nuit), son activité journalière, son poids (à entrer manuellement ou via une balance connectée) ainsi que sa fréquence cardiaque. Il suffit de cliquer sur une des catégories pour obtenir des informations détaillées. Chaque section rassemble votre historique (jour, mois, etc.) avec la possibilité d’éditer certaines données qui pourraient être erronées (comme l’heure de votre réveil par exemple).

Notons que l’app est bien traduite, elle n’est pas nouvelle certes, mais nous n’avons pas remarqué d’erreurs flagrantes.

Un bilan positif

Après 3 semaines d’utilisation, le Mi Band 2 se comporte comme un bracelet connecté assez classique. Il ne chauffe pas, se synchronise bien et les données collectées sont correctes. La seule chose qui nous a un peu gênées concerne les notifications des apps tierces. Si la vibration lorsque vous avez un appel entrant est assez pratique, il est dommage de ne pas avoir le numéro qui s’affiche sur l’écran du bracelet. De même pour Hangout par exemple, l’écran affiche un simple “app”, impossible de savoir si c’est une notification liée à cette application ou, par exemple, une mention sur Twitter, de qui cela vient ou encore ce qui est écrit. Enfin, l’absence de GPS peut être un point négatif pour certains, même si l’utilité pour ce type de produit est discutable. On voit donc ici les limites du bracelet, qui n’est pas une montre connectée.