Alors que la mise à jour Android 4.2 ne concerne qu’un nombre limité de terminaux pour le moment, nos confrères de Android Police ne se sont pas fait attendre pour attribuer à la dernière version du système d’exploitation mobile de Google le trophée de la mise à jour la plus calamiteuse depuis l’avènement du tristement célèbre Android 3.0 alias Honeycomb.


En passant en revue tous les problèmes et oublis rencontrés sur la dernière mise à jour du système d’exploitation, le site en est arrivé à la conclusion formelle qu’il s’agit d’un OS purement et simplement « défaillant » :

Bluetooth quasiment inutilisable

Redémarrages intempestifs

Autonomie réduite et recharge lente

Luminosité automatique défaillante

Widgets de l’écran de verrouillage défaillant

Absence du mois de décembre de l’application Contacts

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction