Quand Schafer traîte Kotick de « bite », et s’excuse…

Par Rédacteur Invité le

Tim Schafer, créateur de génie de quelques jeux mythiques (Psychonauts, Brütal Legend plus récemment…) a certainement marqué le mois de juillet en traitant lors d’une interview avec Eurogamer Robert Kotick, le big boss d’Activision de « bite », et en l’accusant de ne pas s’y connaître en jeux vidéo (pour rappel, Schafer l’a quelque peu mauvaise envers Activision du fait que la firme n’ait pas commandé de second volet à Brütal Legend…) :

« Ses obligations vont vers ses actionnaires. Mais a t-il besoin pour autant de se comporter comme une bite ? Je pense qu’il y une manière de faire les choses sans devoir obligatoirement être un abruti. »

Réaction de l’intéressé sur le sujet (enfin, de son service com’…) :

« Le commentaire de Tim Schafer insinuant que Bobby Kotick « faisait une erreur en ne s’intéressant pas aux jeux vidéo » n’est pas fondée. Bobby a toujours été un passionné de jeux vidéo, et il aime son industrie. Mais en tant que président d’une société qui réalise des jeux appréciés par des millions de personnes à travers le monde, il dispose de peu de temps pour jouer de la manière dont il l’entendrait. »

Puis, retournement de veste (si peu) de Schafer :

« C’était un accident. Je devrais changer le titre de mon interview en ‘comment donner des interviews et vérifier que le micro est éteint. Je devrais apprendre à la fermer. […] C’est un peu comme dans L’Empire Contre-Attaque. Vous marchez dans une pièce, et vous vous dites « merde » Dark Vador est assis à la table. C’est une petite indistrie, vous voyez les mêmes gens encore et encore. »

Tout ça pour ça ?

chariot

via kotaku

stopwatch 2 min.