WebOS : l’empire HP contre-attaque

Smartphone

Par Membre rédacteur le

Meg Whitman Présidente d’HP affirme que la société ne compte pas mettre un terme à l’histoire WebOS de si tôt et promet un système d’exploitation qui devrait reléguer la concurrence à des années-lumière, aux environs de Tatooine même.

L’arrêt de la commercialisation d’appareils sous WebOS (plus exactement d’appareils mobiles, certaines imprimantes du constructeur héritent de cette interface), l’échec commercial de la TouchPad, du Palm Pre, du Palm Pixi, la démission ou la réaffectation des cadres du projet WebOS n’auront, il semblerait, aucunement égratigné la volonté du géant américain de faire de son système d’exploitation « the next big thing » comme aiment à le dire les Américains concernant les évolutions majeures sur un marché donné.

La firme, par la voix de Meg Whitman, affirme ses ambitions à travers cette déclaration sans équivoque :

Nous allons bâtir un nouveau projet ensemble, nous allons créer un nouvel OS qui aura d’énormes avantages sur iOS, qui est un système fermé, et sur Android, qui est extrêmement fragmenté et risque d’être finalement plus fermé avec l’acquisition de Motorola Mobility par Google

Nous sommes à la fois admiratifs et dubitatifs devant de telles déclarations, bien que fermé, le système d’Apple possède des avantages autre part : son marché d’applications, son taux d’adoption, sa pénétration marché… En ce qui concerne Android les arguments sont encore moins pertinents lorsqu’on le sait que la fragmentation, talon d’Achille il est vrai du système de Google a ses débuts, à fait bien du chemin et une récente étude démontre d’ailleurs que près de 79% du parc d’appareils sous Android possède l’avant-dernière version du système soit Gingerbread.

Quoi qu’il en soit, HP souhaite faire savoir qu’il faudra à l’avenir compter sur WebOS dont la prochaine étape sera le passage sur un noyau Linux en mars, il en profitera pour changer d’appellation afin de refléter sa nouvelle orientation : Open WebOS.

Source: Source