IPV6 : le changement de l’internet c’est maintenant

Hardware

Par Moe le

A l’image de l’univers, internet ne possède pas une superficie illimitée bien au contraire. Ces dernières années, le nombre d’adresses IP disponibles s’est réduit comme peau de chagrin.

Depuis sa création, les 4,3 milliards d’adresses IP restantes sur le réseau IPV4 que nous connaissons ont été attribuées par la IANA l’agence en charge de l’attribution des adresses IP. La nécessité de rendre disponibles au monde de nouvelles adresses était donc un enjeu majeur.

Alors que l’IPv4 utilise une nomenclature de codification 32bits, l’IPv6 attribue les adresses IP à l’aide d’une codification 128 bits augmentant de manière significative le nombre d’adresses IP disponibles (on parle de plusieurs milliards de milliards).

Parmi les professionnels du secteur qui participent à cette journée symbolique figurent : Facebook, Google, Microsoft, Yahoo et Free chez nous. Ces sociétés ont toutes prévues de rendre accessibles leurs produits et services aux utilisateurs se connectant via le protocole IPv6.

Pour les particuliers, la journée du 6 juin 2012 ressemblera à toutes les autres. En revanche, de nouvelles fonctionnalités sont introduites par l’IPv6 qui devraient intéresser les professionnels du secteur. Parmi celles ci, on retiendra la fonctionnalité d’automatisation des processus de configuration des machines (plug&play) ou encore la découverte des services disponibles sur le réseau.

Chez nous, le déploiement de l’IPv6 se réalise progressivement. Free, pionnier en la matière et seul acteur français participant officiellement à la journée de l’IPv6 day, encapsule pour le moment les requêtes réalisées en IPv6 dans un tunnel IPv4. Orange commence à proposer l’accès en IPv6 d’abord en pologne puis dans le reste des pays (dont la France) à plus ou moins court terme.

Source: Source