La (fausse) biographie de Xavier Niel

Business

Par Anh Phan le

Nous avons lu pour vous “Xavier Niel – L’homme Free”, l’enquête de Gilles Sengès sur le patron de Free qui sort aujourd’hui. Allez vous devoir le demander pour Noël ? réponse… Cette enquête, était attendue par beaucoup comme le pendant français de la désormais célèbre biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson. En effet, il […]

Nous avons lu pour vous “Xavier Niel – L’homme Free”, l’enquête de Gilles Sengès sur le patron de Free qui sort aujourd’hui. Allez vous devoir le demander pour Noël ? réponse…

Cette enquête, était attendue par beaucoup comme le pendant français de la désormais célèbre biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson.
En effet, il est de notoriété publique que le charismatique patron d’Apple a très largement inspiré Xavier Niel. En témoignent sa stratégie de communication très offensive envers ses concurrents, ses fameux coups de poing marketing, ainsi que l’ouverture des Free Center, les boutiques Free dont bon nombre notent la ressemblance avec les Apple Store.


Mais si Walter Isaacson a produit une biographie officielle, voulue par Jobs lui même, donnant lieu à de très nombreux entretiens entre les deux hommes, Gilles Sengès, l’auteur du présent ouvrage n’a pas bénéficié du moindre face à face avec le patron d’Iliad. Il nous précise que son protagoniste a refusé, avant de lui proposer quelques mois plus tard un 100% Off, que l’auteur a refusé à son tour, jugeant celui-ci inacceptable.

Et cela s’en ressent. Point de révélation fracassante, point de détail inédit à se mettre sous la dent. Sengès ayant manqué d’information concernant la vie personnelle de Niel, il se concentre dans son enquête sur sa vie professionnelle. Il se perd en conjectures inutiles, à tel point qu’il raconte parfois plus l’histoire des télécoms français que celle de Niel.
Il s’agit en fait plutôt d’une récollection d’articles de presse et de documents juridiques, telles les minutes des procès et autres auditions parlementaires. En somme, un gros travail documentaire, dense, parfois peu digeste notamment à cause des notes de bas de page, trop nombreuses. Les plus attentifs à l’actualité de Free auront l’impression d’avoir quasiment déjà tout lu.

Une chronologie poussée des premières années du Xavier Niel de l’avant Free est néanmoins intéressante, plus poussée que tout ce qui a pu être dressé jusque ici. De même, l’épisode de la prise de participation dans le journal Le Monde, n’est pas forcément bien connue des technophiles qui n’auraient vu là qu’un investissement comme un autre dans le portefeuille de Niel.

L’auteur est l’ancien rédacteur en chef du journal Les Échos, et cela se sent. Au cœur du livre, vous participerez intensément aux manœuvres financières, à la valse des participations, actions et autres millions d’euros. Et si comme nous l’avons évoqué le livre n’est pas une biographie, l’esprit et le portrait du personnage étant abordés de façon très succincte – voir lacunaire pour certains aspects pourtant publics de son identité et de sa personnalité – manque toujours la retranscription de la stratégie. En effet, à la lecture, rien n’est dit sur certains coups de poker menés par Free. C’est pourtant cette vision si particulière qu’a Xavier Niel, qui en plus de définir l’homme, a forgé sa société.
Pour ne citer qu’une anecdote, rappelons l’intégration au forfait Freebox des appels illimités vers les mobiles. Loin d’être un simple “cadeau” à ses clients, il s’agissait en premier lieu d’une attaque frontale envers ses concurrents, et en corolaire la première brique de Free Mobile. En substance : “Vous margez sur le mobile, pendant que vous patinez sur l’ADSL, nous margeons confortablement sur l’ADSL, nous allons torpiller vos revenus mobile”. La valeur de la minute mobile s’est alors effondrée, le lancement de l’offre de téléphonie illimité de Free mobile n’étant plus qu’une formalité.

Cette odyssée, une parmi les nombreuses histoires d’Iliad, ne figure pas dans le livre. Plus qu’un oubli, alors que ce livre promet de nous parler de Xavier Niel, qui rappelons-le ne s’embarrasse pas du poste de président, mais de “Directeur général délégué à la stratégie”. Toute une histoire, peut-être à venir…

Xavier Niel – L’homme Free – sur amazon