PS4 : Sony n’a « jamais eu l’intention de changer de politique sur l’occasion »

Par Henri le

Après le récent retour en arrière opéré par Microsoft sur sa Xbox One, certains commentateurs ont eu des doutes sur la bonne foi de Sony. La firme aurait-elle changé d’avis au bon moment ? Le président de Sony Computer Entertainment dément.

Andrew House
Andrew House

Interviewé par le journal The Guardian sur la politique de l’occasion, Andrew House, le président de Sony Computer Entertainment s’est expliqué sur la ligne de conduite de la firme nippone. Les retours de joueurs demandant que le système soit maintenu en place ont été pris en compte, et ne concernaient pas pour lui « le désir d’une minorité » :

« La question de la possession à l’ère du digital est devenue une véritable inquiétude. Sony et les autres grands de l’industrie doivent en être conscients et avancer prudemment. Il faut revenir aux fondamentaux, et penser en premier à la satisfaction du consommateur. »

800-cinema-9600-16383586

House explique que les peurs liées à la possible politique anti-occasion de Sony n’étaient pas fondées :

« Je crois que depuis notre évènement de février 2013 (présentation de la PS4), il y a toujours eu ces questionnements concernant l’occasion. […] Et je dois admettre qu’on était assez perplexe, car on n’avait jamais eu l’intention de changer un modèle qui avait si bien fonctionné sur nos précédentes plateformes. Mais les réactions des gens ont mené à une spéculation. C’est pour cela qu’on a voulu mettre les choses au clair durant cet E3. Mais nous n’avions jamais eu l’intention de changer quoi que ce soit. »

Lorsqu’on lui demande si les éditeurs tiers ont fait pression sur Sony pour contrer le système de revente, Andrew House est un peu plus évasif :

« Pas que je sache, non. Je ne vois pas pourquoi ont devrait répondre à ce genre de pression venant de l’extérieur »

L’occasion est donc préservée… Pour le moment !

stopwatch 2 min.