EDF s’inquiète de vols de drones au-dessus de ses centrales

Ville de Geeks

Par Pierre le

Pendant tous le mois d’octobre, EDF ainsi que les autorités ont constaté un phénomène inquiétant. En effet, des drones ont effectué des vols au dessus des centrales nucléaires. Des drones qui n’ont pu être identifiés et dont les pilotes sont encore inconnus.

1685668760_small

Le 5 octobre dernier, la centrale de Creys-Malville a été survolée par un drone. Depuis, neuf centrales ont été survolées, dont deux dans la nuit de jeudi à vendredi. En plus de cela, des zones militaires ainsi qu’un site d’Areva ont également été la cible de ces drones. Des drones dont l’origine reste inconnue. Pourtant EDF a saisi la justice pour en savoir plus et éviter que cela ne se reproduise en portant plainte.

Au début, certains ont pointé du doigt l’association Greenpeace, qui avait déjà fait parler d’elle en s’introduisant dans des centrales par le passé. On se souvient par exemple qu’un ULM était passé au dessus de la centrale du Bugey en 2012. Néanmoins, Greenpeace assure n’y être pour rien. La piste du terrorisme ? Évoquée, mais vite mise de côté, les drones ne faisant que passer. Alors qui ? Le mystère reste entier.

Néanmoins, ces survols posent de graves questions de sécurité. Nos centrales ne sont en effet pas armées pour protéger leur espace aérien des drones indiscrets. Cependant, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a tout de même précisé que des dispositions allaient être prises pour sécuriser les centrales et qu’il existe des solutions pour neutraliser un drone suspect en vol. Des solutions réclamées par EDF et les associations écologistes, soucieuses de la sécurité des centrales.

drone-hero

Pour ce qui est de l’origine de ces drones, nous sommes encore dans le flou. Les témoignages évoquent tous de petits drones trouvables dans le commerce et incapables de transporter des armes. Ensuite, certains survols ont eu lieu à la même date et à la même heure, ce qui exclu la thèse du pilote solitaire. Les gendarmes ont tout de même évoqué « un effet de mimétisme« , un peu à l’image de ce qu’on peut voir avec les clowns lugubres dans toute la France.

Bref, l’histoire reste un mystère, aucune revendication n’ayant été formulée.

Source: Source