[Youtube] Des youtubers créent le FUPA pour soutenir le “fair use” et les créateurs

Sur le web

Par Malo le

Sur YouTube, vous regardez des critiques, des parodies. Vous écoutez des remix et vous informez sur l’actu. Tout cela, c’est grâce à ce qu’on appelle le “fair use” (usage loyal). Les créateurs de vidéos sont souvent attaqués par les éditeurs ainsi que d’autres Youtubers pour l’utilisation de leur contenu, même s’il entre dans le cadre autorisé. En réaction à une récente polémique, un groupe de Youtubers vient de créer un “Fonds de Protection à l’Usage Loyal” qui a déjà récolté plus de 130 000 dollars en moins de deux jours.

9783cf423893bb7aa6b7907e9ae313f4

Qu’est-ce que l’usage loyal et comment un tel mouvement a-t-il pu émerger ?

L’initiative ne s’est pas déclenchée d’un claquement de doigts. Elle commence par la choquante annonce d’Ethan et Hila, de la chaîne h3h3productions : ils expliquent qu’un Youtuber a lancé un procès à leur encontre pour usage illégal de ses images dans une de leur vidéo (censurée par ce même utilisateur). La chaîne en question est MattHossZone, dont h3h3productions avait critiqué une vidéo il y a peu. Ethan et Hila avaient en effet utilisé des extraits pour illustrer leurs propos, une pratique qui ne leur est pas propre. En fait, elle est utilisée par la grande majorité des créateurs de contenus sur YouTube et s’appelle le “fair use“, “usage loyal” ou encore “utilisation autorisée par la loi”.

L’utilisation autorisée par la loi est un principe selon lequel certains éléments protégés par le droit d’auteur peuvent être réutilisés, dans certaines circonstances, sans la permission du titulaire des droits d’auteur. Définition de Youtube

Cet écart aux droits d’auteurs peut s’appliquer à toute forme de contenus : musique, vidéo, image… Mais l’usage loyal définit des limites : il doit être utilisé dans un cadre particulier dont on peut citer quelques déclinaisons : critique, parodie, remix… En clair, le contenu doit être modifié et/ou illustrer un propos.

Les exemples de vidéos censurées et de conflits entre créateurs à cause de l’utilisation mal définie et peu contrôlée de l’usage loyal sont légion sur YouTube. Mais dans le cas présent, ce sont deux chaînes très influentes qui s’affrontent. h3h3productions, très transparent avec sa communauté, sort une vidéo mardi dans laquelle il annonce être traduit en justice, détaillant la lourdeur des procédures financièrement et le temps investi (ils parlent d’une somme de 100 000 dollars et de plus de deux ans de procès). Ethan et Hila expliquent les demandes de MattHossZone. Les revendications sont si absurdes que la communauté YouTube décide d’agir.

Le youtuber Philip DeFranco lance dès mercredi une campagne pour aider financièrement h3h3productions. D’autres personnalités de la plateforme y contribuent (PewDiePie, Jenna Marbles, Notch et de nombreux autres). Et petit à petit, plus de 5 500 personnes apportent leur soutien à la pratique de l’usage loyal en récoltant 130 000 dollars pour aider Ethan et Hila.

En deux jours, c’est un véritable phénomène qui se produit. La vidéo de h3h3productions titrée We’re being sued (“On est poursuivi en justice”) est vue plus de 3 millions de fois et celle de Philip DeFranco est visionnée par 1,5 million d’internautes. Des miriades d’autres chaînes YouTube uploadent leur propre vidéo de réaction à l’événement et les réseaux sociaux des acteurs de la plateforme s’affolent.

Hier, h3h3productions reprend la main : dans une vidéo où ils expriment toute leur gratitude à la communauté et aux Youtubers, Ethan et Hila annoncent la création du FUPA : le Fair Use Protection Account (Fonds de Protection à l’Usage Loyal). Ils expliquent vouloir mettre à disposition l’argent récolté à toutes les victimes de litige en rapport à l’usage loyal sur Youtube. Un fonds qui sera géré par deux avocats spécialisés et acteurs du milieu YouTube (Video Game Attorney et Geek Attorney) et dont h3h3productions en sera le premier bénéficiaire.

foundethan et hila

La politique de YouTube est très difficile à gérer pour les créateurs qui font appel à l’usage loyal. En cas de litige, c’est la chaîne YouTube ou l’éditeur d’où proviennent les extraits utilisés qui a l’unique et dernier mot : la vidéo est censurée sans aucune possibilité de contestation, à moins de se lancer dans de lourdes procédures. La définition du “fair use” est établie (bien que différente en Europe, aux Etats-Unis et sur YouTube), mais son application dans la loi reste encore très floue. Une campagne pour une meilleure régulation de l’usage loyal avait été menée il y a peu par des youtubers influents tels que Nostalgia Critic et I Hate Everything, sous le nom “Where’s The Fair Use ?” (“Où est l’usage loyal ?”).

Le lancement du FUPA est une très bonne nouvelle pour l’avenir de l’usage loyal et pour les créateurs sur la plateforme de vidéos. Plus encore, la prise de conscience des acteurs importants de YouTube montre une volonté d’évolution de la politique relative au “fair use” menée par YouTube. Reste à voir si la plateforme répondra à l’appel.

Visitez le Twitter du FUPA
L’email mis en place par @h3h3productions, @MrRyanMorrison et @GeekAttorney pour les victimes de censure relative à l’usage loyal : fupa@morrisonlee.com.