La société anglaise d’électroménager Dyson compte lancer sa propre voiture électrique

Automobile

Par Auré le

L’inventeur de l’aspirateur sans sac James Dyson vient d’annoncer un investissement de 2 milliards de livres (2,28 milliards d’euros) pour concevoir seul, sa propre voiture électrique d’ici 2020. Une équipe de 400 ingénieurs serait déjà à l’oeuvre pour développer le véhicule et ses batteries.

Dans le sillage de Tesla

Un projet ambitieux mené jusqu’à aujourd’hui dans le secret qui s’appuie sur « des spécialistes de Dyson et des experts de l’industrie automobile », précise l’entrepreneur de 70 ans. Désormais révélés au public, les échanges avec les sous-traitants devraient s’accélérer, de même que les phases de recrutement puisque la firme continue d’embaucher des talents susceptibles de l’aider à mener à bien ce projet.

Très présent au Royaume-Uni et en Asie, Dyson affirme que le moteur de son véhicule est déjà prêt, mais qu’il n’a pas encore décidé où serait fabriqué son bolide. Nous savons néanmoins que le groupe devrait recruter « des milliers d’employés supplémentaires » et en installer certains dans un vaste campus de recherche qu’il prévoit d’ouvrir sur un ancien terrain d’aviation de la Royal Air Force, sur le site de Hullavington, au sud-ouest de l’Angleterre.

Malheureusement, il faudra s’armer de patience pour pouvoir jeter un œil au « véhicule électrique non polluant » du groupe puisque James Dyson a précisé qu’il ne fournirait « aucune information supplémentaire » afin de « garder confidentielles les spécificités de son véhicule » qu’il compte bien réaliser sans l’aide d’un autre constructeur.

Source: Source