[PlayLink] PlayStation se lance dans le jeu de société sur PS4 : notre avis sur les premiers jeux

Général

Par Fabio le

À l’instar de Jackbox Games avec son merveilleux Quiplash, le consolier japonais tente le pari du jeu de société sur console, dans une formule conviviale et à travers des expériences qui promettent d’être variées. Notre avis après avoir testé les 5 premiers titres de la gamme nouvellement appelée PlayLink.

Le concept

Le jeu de société, celui que l’on joue sur la table du salon avec une bière et des chips (pas trop gras quand même, pour ne pas salir le matériel), revient en force ces dernières années avec une offre conséquente et variée dans ses mécaniques. Mais plus que le retour sur le devant de la scène du support physique, il semble que ce soit le jeu à plusieurs dans un même espace, dans ce qu’il a de plus convivial, que cherchent les gens.

Attentif, Sony s’est dit qu’il avait une carte à jouer sur ce créneau et a même décidé pour gagner en visibilité de donner un nom à une gamme de jeux respectant ces principes et misant sur la convivialité. PlayLink, donc. Pour l’heure, un seul jeu de cette gamme est né, Qui es-tu ?, mais trois autres suivront en milieu de semaine prochaine : Hidden Agenda, Knowledge is Power et Singstar Celebration. Tous seront vendus au (petit) prix de 19,99 euros, et permettent de s’amuser de 2 à 8 joueurs.

Qui es-tu ?

Une fois le jeu acheté, son propriétaire n’a qu’à le lancer sur sa PS4, et allumer sa télé. Les convives et lui-même, munis de leur smartphone ou d’une tablette, doivent alors télécharger l’application (gratuite, sur Android et iOS) du jeu qui a été lancé. Si vous comptiez essayer tous les titres de la gamme, il faudra télécharger toutes leurs applications. À titre d’exemple, Qui es-tu ? pèse 173 Mo sur iOS et 54 Mo sur Android.

Quand chaque participant est bien installé sur le canapé, et a lancé l’application du jeu présent dans la console, la partie peut alors commencer. Généralement, au cours du jeu, les instructions et les résultats seront donnés à l’écran de télévision, alors que toute la partie interactive s’effectuera en tapotant sur son propre smartphone/sa propre tablette.

Les premiers jeux

• Qui es-tu ? (Disponible)

Le jeu le plus drôle de la gamme, celui qu’on choisirait en priorité si on voulait passer une bonne soirée. Essentiellement parce que les stars du jeu, ce sont les participants. Nul besoin d’avoir des connaissances sur un thème précis, seule votre connaissance des autres participants est importante. L’idée de Qui es-tu est de mettre les participants dans une certaine situation ou dans un certain environnement et de poser des questions (souvent insolites) sur ce qu’ils feraient ou ne feraient pas dans un cadre donné.

Par exemple, à la question « Qui est le meilleur pêcheur de truites ? », chaque participant devra voter pour celui qu’il pense être élu par les autres joueurs comme le meilleur pêcheur de truites. S’il trouve la bonne personne, il remporte des points. En sachant qu’il existe des variations sur les mini-jeux (dessiner sur votre écran un décor, choisir des cartes, etc.). Tous les ingrédients pour passer un bon moment y sont : les questions débiles, les affreuses icônes de personnages vous représentant (un selfie avec filtre), des bruitages en pagaille, des retournements de situations incessants…

• Singstar Celebration (Sortie le 25 octobre)

Singstar, tout le monde connaît. Et la formule éculée mais efficace ne change pas : il s’agit de chanter, pas trop faux si possible pour vos pauvres voisins, sur des chansons connues, avec un téléphone en guise de micro. 30 titres sont au menu de cette itération (vous pouvez retrouver la liste ici), qui permet de chanter en solo ou en duo mais aussi de partager ses performances sur les internets.

• Knowledge is Power (sortie le 25 octobre)

Dans la veine d’un Buzz!, série bien connue des amateurs de culture générale sur PS2, Knowledge is Power propose aux participants de s’affronter à travers des quiz de culture générale. Là aussi, la mécanique est éculée mais résident néanmoins quelques idées bien trouvées, comme la possibilité de rendre la vie dure à un de ses adversaires en remplissant son écran de smartphone/tablette de tout un tas d’obstacles visuels virtuels.

Knowledge is Power

• Hidden Agenda (sortie le 25 octobre)

On change totalement de ton avec Hidden Agenda qui a lui décidé de mettre l’humour de côté pour mieux plonger ses convives dans les dédales sombres d’une enquête policière. Cette expérience longue de 2 heures a été créée par les développeurs derrière Until Dawn. Et ceux-là ont mis ici aussi l’accent sur la pluralité des possibilités d’action.

Dans la séquence qui nous a été proposée, Élodie et moi incarnions deux policiers à la recherche d’un tueur. Alors que son signalement nous a été donné dans une maison de banlieue, nous avons pu choisir pièce après pièce la méthode souhaitée pour appréhender le criminel. Au-delà des choix incessants à effectuer (de mouvements ou de dialogues), les participants à l’expérience (jusqu’à 6) vont se livrer une lutte de pouvoir car les décisions sont choisies à la majorité. Cette deuxième couche de gameplay donne à cette aventure interactive un peu de sel supplémentaire… à condition d’être au moins 3. À deux, les joueurs doivent s’entendre (sauf quelques astuces permettant de prendre la main), ce qui est quand même moins intéressant. En termes d’ambition narrative et visuelle, Hidden Agenda ressort en tout cas clairement du lot, reste à voir ce qu’il aura dans le ventre sur la longueur.

• Frantics (Sortie en mars 2018)

Un design cartoonesque inspiré pour des mini-jeux débilo-rigolos (tenir le plus longtemps sur une plateforme glissante, participer à une course de karts, etc.). Drôle, inventif avec les contrôles des supports (utilisation de la fonction gyroscopique) mais guère original. C’est la petite déception du line-up.

Frantics

Notre avis

On salue le flair de Sony, qui a peut-être vu – dans Quiplash notamment – tout le potentiel du jeu de société informatique. Notamment dans un jeu comme Qui es-tu ? Là où le jeu de société physique classique donne un certain nombre de possibilités de réponses (via des cartes, par exemple), l’écriture libre sur un smartphone permet de démultiplier les possibilités et surtout de se les approprier. À côté de Qui es-tu ?, on est également confiant pour l’aventure interactive à plusieurs proposée par Hidden Agenda, qui sera sans nul doute un bon test pour d’autres aventures de ce genre. Les autres jeux sont un peu plus convenus, on espère donc que le Japonais et les studios avec qui il va travailler sur cette gamme sauront l’enrichir de manière ambitieuse et trouver d’autres concepts originaux.

• Le site officiel de la gamme PlayLink