Nintendo Direct : Les dernières infos sur le service Online et des manettes NES pour la Switch

Jeux-Video

Par Jules le

Une fois encore, Nintendo titille la fibre nostalgique (et le portefeuille) des joueurs trentenaires et quadragénaires en dévoilant deux manettes inspirées de celles de la NES à destination de la Switch. Avant ça, le constructeur japonais a livré quelques précisions sur le futur mode en ligne de la console.  

Hier, on apprenait une poignée d’heures avant la diffusion du Nintendo Direct nocturne, la date de lancement du service de jeu en ligne flambant neuf de Nintendo. Ainsi, à compter du 19 septembre prochain, à 2 heures du matin chez nous, les joueurs devront débourser entre 3,99 euros (pour un mois) et 19,99 euros (pour un an) afin de s’amuser en ligne avec leurs pairs. Les familles nombreuses pourront économiser quelques deniers en souscrivant à une offre spéciale facturée 34,99 euros à l’année.

Des options loin d’être convaincantes

Dans la nuit, Nintendo est revenu sur certaines options proposées par son service Online, déjà connues pour la plupart. Au programme donc : sauvegarde dans le Cloud (enfin), chat vocal via une application smartphone (Nintendo nous prouve qu’on peut aussi communiquer à l’oral avec un téléphone) et surtout un aperçu plus précis du catalogue NES accessible à travers le service.

Au lancement du Online payant, les abonnés pourront profiter de Balloon Fight, Baseball, Donkey Kong, Double Dragon, Dr. Mario, Excitebike, Ghosts’n Goblins, Gradius, Ice Climber, Ice Hockey, The Legend of Zelda, Mario Bros., Pro Wrestling, River City Ransom, Soccer, Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3, Tecmo Bowl, Tennis et Yoshi.

Au mois d’octobre, Double Dragon (SP), Gradius (SP), NES Open Tournament Golf, Solomon’s Key, Super Dodge Ball, Super Mario Bros. 3 (SP) feront leur apparition sur le catalogue en ligne, suivi en novembre de Dr. Mario (SP), Metroid (SP), Mighty Bomb Jack, Super Mario Bros. (SP), TwinBee et de Adventures of Lolo, The Legend of Zelda (SP), Ninja Gaiden, Wario’s Woods en décembre.

Précisons que (SP) signifie “Special” san que Nintendo ne donne plus de détail sur les supposés “avantages” de ces versions.

Des fonctionnalités bienvenues, mais qui ne suffiront certainement pas à Nintendo pour tirer la bourre à ses concurrents sur ce secteur.

La nostalgie, ce fléau

Dernier avantage, s’il en est un, pour les abonnés payants : la possibilité de commander une paire de Joy-Con à l’effigie des manettes NES dès le 19 septembre prochain. Une offre exclusive qui coûte tout de même la bagatelle de 60 euros. Décidément, la nostalgie n’a pas de prix.