Facebook supprime des milliards de faux comptes

Grand ménage de printemps pour le réseau social de Mark Zuckerberg, qui a décidé de supprimer plusieurs milliards de faux comptes.

Crédit : Book Catalog via Flickr

Le chiffre a de quoi donner le tournis. Jeudi, Mark Zuckerberg a annoncé avoir supprimé plusieurs milliards de faux comptes sur Facebook. Une opération qui visait à éradiquer le nombre grandissant de profils fantômes créés de manière automatique. En tout, ce sont donc trois milliards de faux comptes qui auront été supprimés au cours de ces six derniers mois. Des chiffres vertigineux, surtout quand on les compare aux 2,4 milliards d’usagers réellement présents sur la plateforme.

Annoncée le 30 avril dernier, cette vaste opération de nettoyage embrayée par Mark Zuckerberg est surtout une réponse à peine dissimulée à l’appel au démantèlement du réseau social lancé par certains candidats aux élections américaines de 2020, comme Elizabeth Warren ou Bernie Sanders, qui promettent une meilleure régulation, voire une suppression des GAFA s’ils accèdent au pouvoir l’année prochaine.

Des faux comptes faciles à démanteler

Si Mark Zuckerberg semble bien décidé à prouver que Facebook n’est pas prêt d’être démantelé, la suppression d’autant de faux comptes est un réel problème au sein du réseau social, qui ne serait pourtant pas si compliqué à enrayer. Selon le créateur de Facebook, la plupart de ces profils automatisés pourraient ainsi être supprimés avant même leur mise en activité.

Les contenus illégaux en ligne de mire

En marge des faux comptes, qui ont subi une énorme vague de suppression ces derniers jours sur Facebook, les comptes entrant en infraction avec le règlement imposé par Facebook aussi semblent dans le viseur de Mark Zuckerberg. Qu’il s’agisse de nudité, de violence, de sexe ou d’apologie du terrorisme, le réseau social a affirmé jeudi dans un nouveau rapport être capable de détecter 95% des contenus jugés illégaux avant qu’un usager ne les signale manuellement.