Test

Test : Casque Beyerdynamic MMX 300

Notre avis
8 / 10
Audio

Par Membre rédacteur le

Test réalisé par Forevsound, membre du JDG.

Trouver le bon casque quand on est audiophile et gamer à la fois n’est pas une mince affaire. En effet, la plupart des constructeurs de périphériques de jeu préfèrent privilégier le design de leurs produits à la qualité audio, pourtant essentielle. Souvent trop fournis en basses et peu performants, ils sont loin de satisfaire les joueurs qui aiment le bon son. Ces derniers ont certes la possibilité de s’équiper d’un casque « classique » de bonne qualité, mais doivent dans ce cas faire l’impasse sur le micro intégré, indispensable pour beaucoup. Mais c’était sans compter sur le constructeur allemand Beyerdynamic, réputé pour ses équipements Hifi la plupart du temps excellents, qui avec le MMX 300 tente de répondre aux attentes de ces gamers exigeants.

DSC08048

Packaging

Le MMX 300 est emballé dans un carton, tout ce qu’il y a de plus classique. Beyerdynamic livre tout de même son casque avec une housse de transport. Loin d’être glamour, elle a le mérite de s’avérer bien pratique en voyage, sachant que le casque est très encombrant. La marque aurait pu néanmoins proposer une sacoche « solide » de meilleure qualité, comme le font certains de ses concurrents comme Sennheiser avec son PC350.

On retrouve en plus de cela un adaptateur jack 6,3mm ainsi qu’un rapide manuel d’instructions.

Design et qualité de fabrication

Avec le MMX 300, on retrouve l’ADN des Beyerdynamics, c’est-à-dire des pavillons ronds et imposants, reliés par un arceau tout ce qu’il y a de plus classique. Noir dans sa version classique, avec un effet carbone sur chaque écouteur, le casque est sobre et simpliste, contrairement à ses concurrents au visuel souvent plus « agressifs ».

Objectivement, difficile de dire que le MMX 300 est joli. Il est loin d’être laid, mais on sent que la partie visuelle n’a pas été la priorité de Beyer. Ils ont en revanche eu la bonne idée de proposer depuis leur site web une interface permettant de personnaliser son casque. Cela va des écritures à la couleur de l’arceau en passant par la matière des coussinets des écouteurs. Tout le monde ne pourra cependant pas le se le permettre. Chaque modification, additionnée au prix du casque ainsi qu’aux frais de port depuis l’Allemagne, sale très vite l’addition.

DSC08040

Quant à la qualité de fabrication, on est là face à un sans-faute. Composé d’une structure centrale en métal, le casque parait vraiment indestructible. Les crans (pour régler la taille) sont très marqués, et participent à cette impression de qualité et de solidité générale.

Confort et utilisation

Côté confort, le MMX-300 est vraiment très bon… à condition de ne pas dépasser l’heure de jeu. Il est au départ très agréable. En effet, il tient bien sûr la tête, et ses coussinets doux et bien rembourrés évitent toute sensation de chauffe ou de gêne. En revanche, après une bonne heure de jeu, le casque finit par se faire sentir, à la fois parce qu’il serre, mais aussi parce qu’il est somme toute assez lourd. Ayant de cependant le casque depuis bientôt deux ans, je peux vous confirmer qu’il se détend au fil du temps. Mais durant les premières semaines, impossible d’enchaîner plusieurs heures.

Gros point positif en ce qui concerne l’isolation. De type fermé, le MMX 300 propose une isolation proche de la perfection. Aucun bruit parasite ne viendra vous déconcentrer. Si vous comptez jouer dans un environnement brouillant, ce Beyerdynamic ne pourra que vous combler.

DSC08057

Je ne regrette seulement que l’absence d’une télécommande au niveau du fil. Même si elle loin d’être indispensable, pouvoir contrôler directement le volume du son ou le mute du micro est un plus en pleine partie. On sent que la marque n’a pas vraiment pensé « gamer », et qu’elle s’est contentée de rajouter un micro à un de ses casques types. On ne peut pas vraiment lui en vouloir, étant donné que le jeu n’est pas son domaine de prédilection…

Audio

On en arrive donc au point qui fait que le MMX 300 dépasse, et de loin, la totalité de ses rivaux. On est ici bien loin de tous les artifices sonores que sont la plupart du temps les produits 5.1 et autres surround, et on se laisse surprendre par la magie d’un très bon casque stéréo, qui pourra sans aucun souci convenir au plus audiophile des gamers.

Pour un joueur « lambda », j’entends par là pour quelqu’un qui n’est pas habitué à jouer avec des casques hifis, ce qui frappe en premier c’est à quel point le son parait détaillé. On entend absolument tout dans le jeu, et c’est particulièrement pratique en FPS. Toutes les ambiances sont parfaitement retranscrites, et la sensation d’immersion est bluffante.

Malgré le fait que le casque soit de type fermé, je trouve que le son est particulièrement bien espacé, et ne donne pas une sensation « d’étouffé ». Avec en plus de cela une spatialisation sonore vraiment très bonne, le MMX 300 prouve qu’un surround logiciel ne fait pas le poids face à un casque stéréo de qualité. (On apprécie vraiment la réponse en fréquence de 5hz à 30kHz pour le coup).

DSC08058

J’ai été agréablement surpris de voir que la signature sonore du casque est parfaitement adaptée au style du jeu vidéo. Beaucoup de Beyerdynamics sont très neutres, et ne se prêtent pas tellement à cette activité. C’est tout le contraire pour le MMX 300, qui propose un son certes précis, mais tout de même très pêchu, avec des basses relativement en avant. Je trouve que c’est un juste milieu parfait pour le jeu vidéo, qui ne va pas de pair un son « mou « et peu « chaleureux ».

Pour ce qui est de la musique, même si je ne vais pas entrer dans les détails, le MMX 300 fait sans surprise tout aussi bien. Il ne se prêtera en revanche pas à tous les styles de musique puisque ses basses sont relativement présentes.

Enfin, j’ai aussi beaucoup apprécié le micro. Monté sur une tige flexible, il n’y a rien à redire, il propose un très bon rendu, particulièrement précis. Là aussi, il met dans le vent tous ses concurrents.

Prix

Vendu aux alentours des 300€ (280€ si on cherche bien), peut-on dire que le MMX 300 justifie son prix ? La réponse est mitigée.

Certes, sa qualité sonore justifie à elle seule le fait qu’il puisse être vendu beaucoup plus cher que les autres casques gamers. Ajoutez à cela sa qualité de fabrication, et plus aucune contestation n’est possible.

Il faut cependant savoir que le MMX 300 n’est en réalité qu’une copie, simplement pourvue en plus d’un micro, du célèbre Beyerdynamic DT 770… vendu à seulement 150€. Que ça soit en termes de son ou de qualité de finitions, on est face au même casque. Et là, c’est clairement la douche froide. Difficile de vous dire que 150€ pour un micro intégré est une bonne affaire. Et c’est le véritable point noir de ce casque. En vous équipant d’un micro-cravate pour une vingtaine d’euros, vous pouvez vous offrir un MMX 300 à presque moitié prix.

Conclusion

Vous l’aurez compris, le MMX 300 est excellent en tous points. Confortable, doté d’une très bonne isolation ainsi que d’une qualité sonore éblouissante, il est le produit idéal pour le gamer audiophile. Il est en revanche important de noter que Beyerdynamic propose le même casque, sans micro, pour la moitié du prix. Difficile alors de vous recommander le MMX 300 en étant objectif, malgré toutes ses qualités, puisque dans ce cas rien ne justifie véritablement les 300€ demandés. Il reste néanmoins un produit d’exception, qui ravira à n’en pas douter les joueurs qui sauteront le pas.

DSC08041

Test réalisé par Forevsound, membre du JDG.

Trouver le bon casque quand on est audiophile et gamer à la fois n’est pas une mince affaire. En effet, la plupart des constructeurs de périphériques de jeu préfèrent privilégier le design de leurs produits à la qualité audio, pourtant essentielle. Souvent trop fournis en basses et peu performants, ils sont loin de satisfaire les joueurs qui aiment le bon son. Ces derniers ont certes la possibilité de s’équiper d’un casque « classique » de bonne qualité, mais doivent dans ce cas faire l’impasse sur le micro intégré, indispensable pour beaucoup. Mais c’était sans compter sur le constructeur allemand Beyerdynamic, réputé pour ses équipements Hifi la plupart du temps excellents, qui avec le MMX 300 tente de répondre aux attentes de ces gamers exigeants.

DSC08048

Packaging

Le MMX 300 est emballé dans un carton, tout ce qu’il y a de plus classique. Beyerdynamic livre tout de même son casque avec une housse de transport. Loin d’être glamour, elle a le mérite de s’avérer bien pratique en voyage, sachant que le casque est très encombrant. La marque aurait pu néanmoins proposer une sacoche « solide » de meilleure qualité, comme le font certains de ses concurrents comme Sennheiser avec son PC350.

On retrouve en plus de cela un adaptateur jack 6,3mm ainsi qu’un rapide manuel d’instructions.

Design et qualité de fabrication

Avec le MMX 300, on retrouve l’ADN des Beyerdynamics, c’est-à-dire des pavillons ronds et imposants, reliés par un arceau tout ce qu’il y a de plus classique. Noir dans sa version classique, avec un effet carbone sur chaque écouteur, le casque est sobre et simpliste, contrairement à ses concurrents au visuel souvent plus « agressifs ».

Objectivement, difficile de dire que le MMX 300 est joli. Il est loin d’être laid, mais on sent que la partie visuelle n’a pas été la priorité de Beyer. Ils ont en revanche eu la bonne idée de proposer depuis leur site web une interface permettant de personnaliser son casque. Cela va des écritures à la couleur de l’arceau en passant par la matière des coussinets des écouteurs. Tout le monde ne pourra cependant pas le se le permettre. Chaque modification, additionnée au prix du casque ainsi qu’aux frais de port depuis l’Allemagne, sale très vite l’addition.

DSC08040

Quant à la qualité de fabrication, on est là face à un sans-faute. Composé d’une structure centrale en métal, le casque parait vraiment indestructible. Les crans (pour régler la taille) sont très marqués, et participent à cette impression de qualité et de solidité générale.

Confort et utilisation

Côté confort, le MMX-300 est vraiment très bon… à condition de ne pas dépasser l’heure de jeu. Il est au départ très agréable. En effet, il tient bien sûr la tête, et ses coussinets doux et bien rembourrés évitent toute sensation de chauffe ou de gêne. En revanche, après une bonne heure de jeu, le casque finit par se faire sentir, à la fois parce qu’il serre, mais aussi parce qu’il est somme toute assez lourd. Ayant de cependant le casque depuis bientôt deux ans, je peux vous confirmer qu’il se détend au fil du temps. Mais durant les premières semaines, impossible d’enchaîner plusieurs heures.

Gros point positif en ce qui concerne l’isolation. De type fermé, le MMX 300 propose une isolation proche de la perfection. Aucun bruit parasite ne viendra vous déconcentrer. Si vous comptez jouer dans un environnement brouillant, ce Beyerdynamic ne pourra que vous combler.

DSC08057

Je ne regrette seulement que l’absence d’une télécommande au niveau du fil. Même si elle loin d’être indispensable, pouvoir contrôler directement le volume du son ou le mute du micro est un plus en pleine partie. On sent que la marque n’a pas vraiment pensé « gamer », et qu’elle s’est contentée de rajouter un micro à un de ses casques types. On ne peut pas vraiment lui en vouloir, étant donné que le jeu n’est pas son domaine de prédilection…

Audio

On en arrive donc au point qui fait que le MMX 300 dépasse, et de loin, la totalité de ses rivaux. On est ici bien loin de tous les artifices sonores que sont la plupart du temps les produits 5.1 et autres surround, et on se laisse surprendre par la magie d’un très bon casque stéréo, qui pourra sans aucun souci convenir au plus audiophile des gamers.

Pour un joueur « lambda », j’entends par là pour quelqu’un qui n’est pas habitué à jouer avec des casques hifis, ce qui frappe en premier c’est à quel point le son parait détaillé. On entend absolument tout dans le jeu, et c’est particulièrement pratique en FPS. Toutes les ambiances sont parfaitement retranscrites, et la sensation d’immersion est bluffante.

Malgré le fait que le casque soit de type fermé, je trouve que le son est particulièrement bien espacé, et ne donne pas une sensation « d’étouffé ». Avec en plus de cela une spatialisation sonore vraiment très bonne, le MMX 300 prouve qu’un surround logiciel ne fait pas le poids face à un casque stéréo de qualité. (On apprécie vraiment la réponse en fréquence de 5hz à 30kHz pour le coup).

DSC08058

J’ai été agréablement surpris de voir que la signature sonore du casque est parfaitement adaptée au style du jeu vidéo. Beaucoup de Beyerdynamics sont très neutres, et ne se prêtent pas tellement à cette activité. C’est tout le contraire pour le MMX 300, qui propose un son certes précis, mais tout de même très pêchu, avec des basses relativement en avant. Je trouve que c’est un juste milieu parfait pour le jeu vidéo, qui ne va pas de pair un son « mou « et peu « chaleureux ».

Pour ce qui est de la musique, même si je ne vais pas entrer dans les détails, le MMX 300 fait sans surprise tout aussi bien. Il ne se prêtera en revanche pas à tous les styles de musique puisque ses basses sont relativement présentes.

Enfin, j’ai aussi beaucoup apprécié le micro. Monté sur une tige flexible, il n’y a rien à redire, il propose un très bon rendu, particulièrement précis. Là aussi, il met dans le vent tous ses concurrents.

Prix

Vendu aux alentours des 300€ (280€ si on cherche bien), peut-on dire que le MMX 300 justifie son prix ? La réponse est mitigée.

Certes, sa qualité sonore justifie à elle seule le fait qu’il puisse être vendu beaucoup plus cher que les autres casques gamers. Ajoutez à cela sa qualité de fabrication, et plus aucune contestation n’est possible.

Il faut cependant savoir que le MMX 300 n’est en réalité qu’une copie, simplement pourvue en plus d’un micro, du célèbre Beyerdynamic DT 770… vendu à seulement 150€. Que ça soit en termes de son ou de qualité de finitions, on est face au même casque. Et là, c’est clairement la douche froide. Difficile de vous dire que 150€ pour un micro intégré est une bonne affaire. Et c’est le véritable point noir de ce casque. En vous équipant d’un micro-cravate pour une vingtaine d’euros, vous pouvez vous offrir un MMX 300 à presque moitié prix.

Conclusion

Vous l’aurez compris, le MMX 300 est excellent en tous points. Confortable, doté d’une très bonne isolation ainsi que d’une qualité sonore éblouissante, il est le produit idéal pour le gamer audiophile. Il est en revanche important de noter que Beyerdynamic propose le même casque, sans micro, pour la moitié du prix. Difficile alors de vous recommander le MMX 300 en étant objectif, malgré toutes ses qualités, puisque dans ce cas rien ne justifie véritablement les 300€ demandés. Il reste néanmoins un produit d’exception, qui ravira à n’en pas douter les joueurs qui sauteront le pas.

DSC08041

Notre avis

Gamer

8 / 10