Test

[Test] OnePlus 9 Pro, une nouvelle référence

Android

Par Anh Phan le

Fraichement annoncé, on a déjà pu passé beaucoup de temps avec le nouveau smartphone premium de OnePlus qui arrive dès la fin de ce mois de mars 2021. En partenariat avec Hasselblad, voici notre avis sur le OnePlus 9 Pro.

L’année dernière, OnePlus était entrée de plein pied dans le monde merveilleux des smartphones premium et cette année, le constructeur chinois confirme avec son nouveau smartphone. Même s’il reste plus accessible que ses concurrents directs, le OnePlus 9 Pro n’en reste pas moins un smartphone premium au prix premium.

Comme son prédécesseur, OnePlus s’est donné les chances de convaincre non seulement les fans de la marque mais aussi le grand public, le OnePlus 9 Pro propose quasiment tout ce qu’il se fait de mieux. Pas de fausses économies, c’est un smartphone premium vendu  à partir de 919 euros, et on l’a testé depuis un peu moins de deux semaines. Verdict.

Les caractéristiques du OnePlus 9 Pro

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau OnePlus 9 Pro vous propose :

 OnePlus 9 Pro
Écran- Ecran Fluid Display 2.0 (AMOLED LTPO) de 6,7"
- Définition QuadHD+ (1440x3216)
- Densité 525ppp
- 3D Gorilla Glass
- Smart 120Hz (de 1Hz à 120Hz en fonction des usages)
- Technologie Hyper Touch
- Format 20,1:9

- Always On Display
- Certification HDR10+
- sRGB et DCI-P3
- Luminosité de 1300 nits
- Réduction de 40% de la lumière bleue
- Mode Lecture
- Technologie MEMC pour rajouter de la fluidité aux vidéos en passant de 24fps à 120fps (Motion Graphic Smoothing)
- Poinçon
- Retour haptique
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 888
- Adreno 660
Mémoire- 8Go ou 12Go de RAM LPDDR5
- 128Go ou 256 Go stockage UFS 3.1
- Pas d'extension mémoire
Coloris- Dos en verre 3D Gorilla Glass
- Morning Mist
- Pine Green
- Stellar Black
- IP68
Appareil Photo- Quatre appareil photo au dos :
- Appareil principal : Sony IMX789 48 Mégapixels, 23mm F1.8, OIS
- Appareil téléphoto : 8 Mégapixels, 77mm, zoom optique x3,3, OIS
- Appareil ultra grand-angle : Sony IMX766 50 Mégapixels, 14mm (120°) F2.2, lentilles FreeForm
- Capteur Monochrome de 2 Mégapixels F/2.4

- Autofocus PDAF + LAF + CAF
- Stabilisation optique (OIS) et électronique (EIS) sur le capteur principal
- Stabilisation optique (OIS) sur le capteur téléphoto
- Mode Macro
- Technologie UltraShot HDR
- Mode NightScape 2.0 (Photo et Vidéo)
- Super Resolution + HDR
- RAW 12-bit
- Dual ISO

- Enregistrement de vidéos en 8K à 30fps
- Enregistrement de vidéos en 4K à 30fps, 60fps ou 120fps
- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p 30fps ou 60fps
- Mode Ralenti en 1080p à 240fps ou en 720p à 480fps
- Mode Vidéo Ultra Stabilisation 1080p ou en 4K
- Editeur vidéo


- Appareil frontal avec un capteur Sony IMX471 de 16 Mégapixels
- Objectif de 26mm avec une ouverture de F2.4
- Stabilisation électronique (EIS)
- Enregistrement de vidéo frontale en 1080p ou 720p à 30fps
Audio- Haut-parleurs stéréo
- Dolby Atmos
- Qualcomm Aqstic
Batterie- 4500mAh
- Warp Charge 65T (100% en 29 minutes)
- Technologie Smart Charging
- Recharge sans-fil Warp Charge 50 Wireless 50W (100% en 80 minutes)
- Recharge sans-fil inversée 5W
Connectivités- Lecteur d'empreintes optique sous l’écran
- Bluetooth 5.2
- WiFi 6
- 5G
- Double nano-SIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 3.1, port USB Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
Logiciel- Android 11
- Oxygen OS 11
Taille et Poids- 163,2 x 73,6 x 8,7 mm
- 197g
Prix de lancement- 919 euros (128Go + 8Go)
- 999 euros (256Go + 12Go)
Date de Disponibilité- Mars 2021

Côté packaging, rien de bien surprenant puisqu’on retrouve une énorme boîte rouge avec le smartphone bien évidemment, un câble USB-C vers USB-C, classique mais propriétaire quand on veut utiliser la recharge rapide du chargeur WARP Charge 65T livré en standard. 

En terme de prix, si on se situe sous la barre des 1000 euros, on ne peut pas dire que le OnePlus 9 Pro est du genre accessible. C’est plus accessible que ses concurrents directs chez Samsung, Apple ou Oppo mais ça reste premium.

Le Design

Alors que les fuites et rumeurs ont quelque peu gâché la surprise, surtout qu’elles viennent de Pete Lau lui-même, quand on découvre le OnePlus 9 Pro pour la première fois, on ne peut qu’être agréablement par le design général. Alors oui, après le Oppo Find X3 Pro, qui est un peu son faux jumeau, l’effet de surprise est moindre mais le design au dos du OnePlus 9 Pro fait très bonne impression. En effet, si en façade, le design n’a que très peu évolué, c’est surtout au niveau du dos que le OnePlus 9 Pro se différencie avec un bloc photo composé de quatre appareils photos et surtout une disposition des appareils photos des plus originales. Dans le bloc photo, on retrouve le partenariat avec Hasselblad et autour de ce dernier, on découvre un design mélangeant verre brillant et verre dépoli pour notre plus grand plaisir. Alors oui, c’est sujet aux traces de doigts mais force est de reconnaître que le mélange passe très bien, surtout avec ce niveau de finition. Les lignes sont épurées et pouvoir se servir du dos comme d’un miroir, ça peut plaire à certains. 

Comme l’année dernière, le OnePlus 9 Pro se présente comme un smartphone dans la normale pour ce qui est de l’encombrement. Il est tout en longueur pour maximiser à la fois la surface affichable et la prise en main. Ce design plus en longueur permet à l’utilisateur d’avoir une meilleure utilisation à une main. La finition est excellente et on trouve le mélange des genres au dos très réussi. Du côté du bloc photo, OnePlus  reste classique avec un bloc en longueur. Malgré les différentes épaisseurs autour des objectifs, le bloc photo reste bien épais, si cela reste plus discret, cela ne permet pas vraiment au OnePlus 9 Pro d’être à plat sur une table. Avec un poinçon en haut à gauche de l’écran, toujours pas de reconnaissance faciale 3D mais on retrouve un capteur d’empreintes sous l’écran de type optique. Lors de nos tests, on n’a pas noté de soucis particulier si ce n’est qu’on l’a trouvé légèrement trop bas. Et enfin, si on retrouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille sur la tranche droite et les boutons de volume sur la tranche gauche, OnePlus propose toujours un bouton physique pour passer en mode vibreur et/ou silence. Pratique.

Ecran et Audio

Avec un écran de 6,7 pouces, on est en présence d’un smartphone avec un écran en soi classique en 2021. Premium oblige, le OnePlus 9 Pro propose non seulement une dalle AMOLED mais aussi une définition QuadHD+ et surtout un taux de rafraichissement de 120Hz. Mais ce n’est pas tout puisque c’est une dalle AMOLED LPTO qui permet donc d’adapter le taux de rafraîchissement en fonction des usages. Ainsi, sur l’écran Always On par exemple, le taux peut descendre à 1Hz, ce qui permet de ne pas consommer de la batterie pour rien. D’ailleurs en parlant de cela, avec la définition réglée sur du QuadHD+ et un taux de rafraîchissement qui s’adaptait automatiquement en fonction des usages, on n’a pas noté d’impacts sur l’autonomie. Le 120 Hz est vraiment un confort supplémentaire et un peu une obligation sur un smartphone premium. Inutile de vous dire qu’une fois utilisé, il sera difficile de revenir sur des écrans 60Hz comme c’est encore le cas sur un iPhone par exemple. L’intérêt se voit assez rapidement sur les longues pages web, les flux Twitter ou encore ceux d’Instagram. Après, pour être honnête, ce n’est pas une obligation non plus. C’est un super confort mais ça nous empêche pas de revenir sur des smartphones avec de « simples » écrans 60Hz. 

Comme on peut le voir sur les photos, les bords d’écran sont fins, ce ne sont pas les plus fins sur le marché mais ils sont dans la bonne moyenne. On retrouve bien évidemment un écran incurvé mais cette année, l’angle de courbure est légèrement moins prononcé, justement pour éviter les faux-positifs. Il faudra tout de même prendre une certaine habitude au début et faire attention avec la paume de la main quand on utilise le smartphone à une seule main. Pour la colorimétrie, elle est parfaitement maîtrisée et on n’en attendait pas moins d’une dalle provenant de Samsung. Les noirs sont très profonds et les couleurs vous sautent aux yeux. Les angles de visions sont très bons et la luminosité très bonne. Du coup, aucun problème de visibilité en plein soleil.

OnePlus propose des haut-parleurs stéréos. Evidemment, on parle de haut-parleurs de smartphone et des usages qui en découlent, vous ne pourrez pas alimenter une pièce entière non plus. Et il fallait s’y attendre, le OnePlus 9 Pro ne propose pas de port jack 3,5mm. On est dans l’ère du sans-fil et si ça pourra encore gêner certains, il faut reconnaître que c’est de moins en moins une priorité pour beaucoup, surtout sur le segment des smartphones premium. On notera enfin le support du Dolby Atmos.

Oxygen OS 11, Performances et Autonomie

Côté Android, pas de surprise en soi, on retrouve bien évidemment la surcouche Oxygen OS 11. Avec cette version 11, on ne peut s’empêcher qu’Oxygen OS reste sans doute la meilleure surcouche à ce jour pour Android. Normal donc que Color OS s’en soit inspirée. Toujours est-il que l’expérience est très proche d’Android Stock. OnePlus continue tous les jours de peaufiner sa surcouche pour l’améliorer encore et encore si bien que ça a été un plaisir d’utilisation pendant la période de test. C’est fluide, rapide, agréable, que du bon en soi.

Du côté des performances, sans surprises, c’est un smartphone premium et il faut un SoC premium. Du coup, c’est le Qualcomm Snapdragon 888 (+25% en CPU et 35% en GPU par rapport à un Snapdragon 865) qu’on retrouve dans les entrailles de ce OnePlus 9 Pro. Inutile de tourner autour du pot, il n’y a pas trop de surprises, c’est un SoC premium et comme depuis quelques années, la puissance de ces SoC dépassent nos besoins donc en dehors de benchmarks, cela ne changera pas forcément notre quotidien. Evidemment, on a essayé tous les jeux récents comme Wild Rifts, Dead Cells, Call of Duty Mobile ou encore Forza Street et il n’y a pas grand chose à dire, c’était juste super fluide et ce, même en 120Hz pour les jeux supportants ce taux de rafraichissement. Avec une manette style Razer Kishi, on se retrouve avec un excellent duo pour les jeux, que cela soit des jeux Android ou dans le Cloud comme Stadia ou Xbox Game Pass. En revanche, on n’a pas pu activé encore la 5G sur ce OnePlus 9 Pro, on espère que ce n’est que temporaire et qu’on assistera pas à des soucis comme à l’époque de la 3G.

Le OnePlus 9 Pro propose une batterie de 4500mAh, ce qui est dans la normale pour ce type de smartphone avec un écran de 6,7 pouces et un taux de rafraichissement de 120Hz. On a tout laissé en mode automatique, c’est donc l’OS qui se chargeait de switcher en fonction des besoins. Dans nos usages, on a tourné avec environ 6h d’écran par jour pour finir tranquillement la journée autour des 30%/40%. Si on pousse sur un usage plus modéré, on peut faire clairement deux jours. Et puis si on est juste en autonomie, ce qui nous étonnerait fortement, on pourra toujours utiliser le chargeur 65W pour recharger le smartphone de 0 à 100% en à peine 30 minutes, c’est impressionnant. Vous préférez le sans-fil ? Pas de soucis puisque le OnePlus 9 Pro propose la recharge sans-fil à 50W ! C’est propriétaire mais ça permet tout de même de recharger le smartphone de 0 à 100% en 80 minutes ! Impressionnant !

Photo et Vidéo

Comme chaque année, au niveau de la photo, OnePlus se la joue assez « safe » avec un bloc photo des plus polyvalents. Pas de capteur de 108 Mégapixels ou de zoom périscopique. Aussi, on se retrouve avec un bloc photo composé de quatre appareils photo. A défaut d’un zoom périscopique 5x ou 10x, on notera que le téléphoto propose un zoom optique 3,3x, c’est donc un peu plus long que le téléphoto du OnePlus 8 Pro. Du coup, avec une plage de focale allant de l’ultra grand-angle au téléphoto 3,3x, le bloc photo n’en est pas moins polyvalent. En parlant de l’ultra grand-angle, OnePlus avait déjà pris une bonne initiative l’année dernière avec un capteur de 48 Mégapixels alors qu’on a plus l’habitude de voir un capteur de 8 ou 13 Mégapixels. Cette année, OnePlus va plus loin en proposant un capteur de 50 Mégapixels, le même que celui qu’on trouve sur l’excellent Oppo Find X3 Pro. Avec une telle résolution, cela permet d’avoir plus de détails, ce qui peut être bien utile vu comment le grand public aime cette focale. Pour le téléphoto 3,3x, à défaut d’avoir un capteur de premier ordre, on retrouve un objectif plutôt lumineux pour cette focale. 

Cette année, la grosse nouveauté n’est pas matérielle mais logicielle puisque OnePlus signe un fort joli partenariat avec Hasselblad. Ce partenariat se concentre essentiellement sur la partie colorimétrie. Résultat, les couleurs sont bien plus naturelles que ce qu’on a l’habitude de voir avec les constructeurs chinois. Comme pour son cousin chez Oppo, on retrouve une lentille Freeform qui permet de corriger de manière physique la distorsion, limitant l’emploi d’algorithmes de compensation. Pratique. Du côté de l’appareil photo principal, on retrouve un capteur Sony IMX789 de 48 Mégapixels qu’on avait déjà sur le OnePlus 8 Pro. Bien évidemment, il a été optimisé depuis. Et enfin, dans la suite du partenariat avec Hasselblad, le OnePlus 9 Pro propose un mode Pro avec le support des RAW en 12-bit. 

Pour ce qui est de la qualité de photo même, quand les conditions de luminosité sont idéales, on n’a pas grand chose à reprocher au OnePlus 9 Pro. Les photos sont détaillées et contrastées. On notera tout de même un téléphoto en retrait par rapport aux deux autres focales forcément et surtout, il reste une différence de traitement entre le grand-angle standard et l’ultra grand-angle. Ce manque de cohérence entre les différentes focales pourra gêner les plus photographes. La Dynamique est bonne et le OnePlus 9 Pro ne souffre pas quand les différences de contrastes sont particulièrement difficiles. Le bokeh naturelle est présent avec ces nouveaux capteurs plus grands et qu’on retrouve bien souvent chez les smartphones premium ces dernières années. 

En intérieur et en conditions de faible luminosité, on retrouve bien évidemment du bruit chromatique mais il est plutôt bien géré avec un lissage présent mais pas envahissant. En revanche, le bloc photo pose encore des soucis au niveau de l’exposition. Il suffit de faire deux photos de suite en variant la prise de vue de quelques centimètres et on se retrouve avec un résultat complètement différent au niveau de l’exposition. C’est principalement logiciel et OnePlus corrigera sans aucun doute ce soucis mais en attendant, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises sur certaines scènes pour être sûr de la photo. Et donc, si par moment, on se retrouve avec des résultats proche d’un Pixel en terme de balance des blancs, à d’autres moments, c’est exagérément jaune. 

Juste avant la publication du test, OnePlus vient de rendre disponible un nouveau firmware qui corrigerait certains défauts au niveau du bloc photo. On mettra à jour le test si besoin.

Mieux que des mots, des exemples :

Enfin, en façade, le OnePlus 9 Pro propose un capteur de 16 Mégapixels et même si je ne suis pas très selfie, la qualité est suffisante sur ce genre de clichés. C’est assez classique et on retrouve ce qu’on avait déjà avec ses prédécesseurs. Si c’est suffisant en soi et on va se répéter, il est vraiment temps que les constructeurs mettent l’équivalent en façade par rapport à l’appareil photo principal au dos. D’un autre côté, avec le finition Morning Mist, rien ne vous empêche d’utiliser le dos comme d’un miroir et ainsi profiter du bloc photo arrière, bien plus complet !

Pour la vidéo, OnePlus s’aligne avec la concurrence et propose maintenant l’enregistrement 8K à 30fps mais ce qui nous a le plus impressionné, c’est sa capacité d’enregistrer en 4K jusqu’à 120fps ! Cela permet d’avoir des ralentis de très bonne qualité. On retrouve bien évidemment le mode vidéo Ultra Stabilisation qui rogne un peu dans l’image mais on se retrouve avec une excellente stabilisation et toujours en 4K.

Prix et disponibilité

Le OnePlus 9 Pro sera commercialisé à partir du 29 mars, il est en revanche déjà disponible en précommande à partir de 919 euros pour la version 8 Go / 128 Go. Pour toute précommande, OnePlus offre un chargeur sans fil warp charge une paire de OnePlus Bullet.

Retrouvez le OnePlus 9 Pro à partir de 919 chez OnePlus

Galerie Photo

Notre avis

Cette année encore, il est difficile de prendre en défaut le nouveau smartphone premium du constucteur chinois, le OnePlus 9 Pro est un smartphone réussi et équilibré. Il excelle dans quasiment tous les domaines. L’année dernière, la photo était encore un point faible, cette année, le partenariat avec Hasselblad a porté ses fruits dès la première année. Il manque encore un peu de cohérence entre les différents appareils photo mais c’est parce qu’on est très tatillon sur la photo.

Il reste bien évidemment son prix premium qui risque de décevoir les fans de la première heure mais vu le niveau de prestation et les qualités du OnePlus 9 Pro, tout est justifié. Comparé aux concurrents directs, le smartphone OnePlus se permet tout de même d’être plus accessible et au moment du choix, c’est un avantage non négligeable.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Design et finition
  • Ecran contrasté et lumineux
  • Des performances de haute volée
  • Oxygen OS toujours au top
  • Une bonne autonomie
  • Un bloc photo polyvalent
  • Un manque de cohérence entre les différentes focales en photo
  • Le prix comme toujours
  • Un peu glissant sans un étui et les traces de doigts sur la version Morning Mist
  • Un capteur d'empreintes un peu bas
  • La 5G du smartphone ne fonctionne pas encore en France