Test

Test : Sony Xperia S

Smartphone

Par Anh Phan le

Le Design

Comme d’habitude pour les smartphones Sony Ericsson et maintenant Sony, la qualité de fabrication est exemplaire. On notera cependant un petit bémol sur la version blanche dans la mesure où la coque arrière n’est pas totalement alignée dans son logement, ce qui donne une impression de mauvaise finition à l’oeil alors que ce n’est pas vraiment le cas. Mis à part ce léger souci sur la version blanche, le smartphone respire la solidité et pas de craquement de plastique ou autres.

Contrairement à ses grands frères, les Xperia Arc et Xperia Arc S, le Xperia S ne joue pas dans la finesse. Attention, il n’est pas épais non plus, mais ce n’est plus la finesse de ses grands frères ou encore du Motorola Razr par exemple. D’un autre côté, a-t-on vraiment besoin d’un smartphone flirtant avec les 7mm d’épaisseur, je ne crois pas.

Pour le design en général, et des retours qu’on a eus, on aime ou on n’aime pas ! Pour ma part, j’aime bien. Déjà, on n’a plus que Sony et je ne sais pas, ça passe mieux que Sony Ericsson ! À côté, j’ai beaucoup apprécié la ligne transparente qui caractérise la nouvelle gamme Xperia. Alors oui, ça ne sert pas à grand-chose si ce n’est le design, mais comme les smartphones sont devenus un peu comme une extension de nous, autant avoir un peu d’originalité, non ?

Pour en revenir à la description physique, on commence par la face avant qui vous propose donc… son écran. Pas de touches physiques, mais trois touches sensitives assez classiques sur un smartphone Android (Retour, Home et Option). On notera donc qu’on ne trouve plus le bouton de recherche de Google. Ces touches sensitives sont situées juste au-dessus de la barre transparente des Xperia et se distinguent par une petite pastille argentée. Au début, vous aurez d’ailleurs tendance à plus toucher les icônes dans la barre transparente que les touches sensitives. Je suppose que c’est une question d’habitude. Sinon, pour le poids, on est dans la moyenne avec cette taille d’écran et dans la poche d’un jean au quotidien, je n’ai pas senti de désagrément.

En haut de l’écran se trouve bien évidemment le haut-parleur avec, à sa droite la caméra visio et à sa gauche le capteur de proximité et la LED de notification, pratique. Le logo Sony est au-dessus du haut-parleur alors que le logo Xperia est gravé dans le plastique en bas de la barre transparente.

Au niveau du dos, on retrouve l’APN Exmor R de 12 Mégapixels avec son objectif dont l’ouverture est de F2,4, le flash LED et un second haut-parleur. En bas du dos, on retrouve le logo Sony Ericsson (la fameuse bulle verte et non le nom) de 12 Mégapixels avec son flash LED. Je vous rappelle que la coque du Xperia S est anti-salissure. J’ai essayé de le salir avec un crayon et ça s’est vite effacé avec un mouchoir. Par contre, pas de soft touch comme c’est un peu la mode actuellement.
Puisqu’on est à parlé du dos, c’est là que se trouve l’accès au port Micro-SIM. Vous noterez que le Xperia S ne vous propose pas de port MicroSD. Pour en revenir au format Micro-SIM, ce n’est pas gênant en soi, mais si vous n’aviez pas d’iPhone, de Motorola RAZR ou de Nokia Lumia 800 jusqu’à maintenant, il va falloir faire un tour du côté de votre opérateur.

Sur la tranche droite se trouvent les boutons de volumes ainsi que la sortie Micro-HDMI cachée derrière une trappe, ce qui protège la sortie. On salue bien évidemment la présence de cette sortie vidéo qui a le mérite de ne pas vous obliger à avoir un accessoire en plus. Deuxième surprise, on retrouve un bouton de déclenchement pour l’APN. Une pression longue dessus permet de lancer l’application Photo.

Sur la tranche gauche se trouve une petite trappe vous permettant d’accéder au port Micro-USB.

Sur la tranche basse, vous trouverez le micro et ça devient rare, une partie vous permettant d’y attacher une dragonne.

On finit sur la tranche haute où vous retrouverez la fameuse prise jack de 3,5mm et le bouton de mise sous tension et/ou de veille.

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11