Peu de recyclage de mobiles

Smartphone

Par Anh Phan le

Selon une enquête de consommateurs mondiale publiée par Nokia, seulement 3% des utilisateurs recyclent leur téléphone mobile. La plupart des utilisateurs conservent leurs anciens appareils alors qu’ils ne les utilisent plus. Trois sondés sur quatre ont ajouté qu’ils ne pensaient même pas à recycler leur appareil et près de la moitié d’entre eux ignoraient même qu’il était possible de le faire.

L’enquête a été réalisée auprès de 6 500 personnes dans 13 pays dont la Finlande, l’Allemagne, l’Italie, la Russie, la Suède, le Royaume-Uni, les Émirats Arabes Unis, les USA, le Nigéria, l’Inde, la Chine, l’Indonésie et le Brésil. L’objectif pour Nokia était de mieux comprendre les attitudes et comportements des consommateurs en termes de recyclage et de les informer des programmes et efforts de reprise de la société pour augmenter les taux de recyclage des appareils mobiles inutilisés.


Markus Terho, Directeur des affaires environnementales, Marchés de Nokia, affirme qu’ « il ressort de cette enquête que très peu d’utilisateurs recyclent leurs appareils mobiles en fin de vie. Ils sont nombreux à ignorer qu’il est possible de recycler ces anciens mobiles qui gisent inutilisés dans des tiroirs ou à ignorer la procédure à suivre. Nokia met tout en œuvre pour faciliter le recyclage en communiquant davantage et en développant ses programmes de reprise internationaux. Si les trois milliards de propriétaires de mobiles au monde retournaient ne serait-ce qu’un appareil, nous pourrions économiser 240 000 tonnes de matières premières et obtenir une réduction des gaz à effet de serre équivalant au retrait de 4 millions de voitures de la circulation. Combinées, nos petites actions individuelles peuvent faire une grande différence. »

Les résultats de l’enquête révèlent que très peu d’utilisateurs recyclent leur appareil inutilisé alors chacun d’eux possède en moyenne cinq téléphones. Seulement 3 % d’entre eux ont affirmé recycler leur ancien téléphone. Très peu d’appareils (4%) sont jetés à la décharge. La plupart d’entre eux (44%) sont simplement conservés et inutilisés. D’autres offrent une nouvelle vie à leur mobile, un quart des utilisateurs donnent leur ancien téléphone à un ami ou à un parent et 16% d’entre eux le revendent, notamment sur les marchés émergents.


Globalement, 74% des consommateurs ont affirmé qu’ils ne pensaient pas à recycler leur téléphone alors qu’ils sont presque aussi nombreux (72%) à penser que le recyclage a un impact sur l’environnement. Les réponses étaient homogènes dans de nombreux pays : 88% des Indonésiens, 84% des Indiens et 78% de Brésiliens, des Suédois, des Allemands et des Finlandais interrogés ne songent pas à recycler leurs anciens appareils.

D’après les résultats de l’enquête, ce faible recours au recyclage s’explique notamment par le fait que beaucoup ignorent qu’il est possible de le faire. Jusqu’à 80% des appareils Nokia sont recyclables et les matériaux précieux qui les composent peuvent être réutilisés pour fabriquer de nouveaux produits tels que des bouilloires, des bancs de parc, des amalgames dentaires ou même des saxophones et autres instruments de musique en métal. Globalement, près de la moitié des personnes interrogées ignorait même que les téléphones pouvaient être recyclés ainsi, les moins informés étant les Indiens (17%) et les Indonésiens (29%), et les plus informés les Britanniques (80%), les Finlandais et les Suédois (66%).


« L’utilisation des meilleures technologies de recyclage permet de ne rien gaspiller. » a affirmé M. Terho. « Entre 65 et 80 % d’un appareil Nokia peuvent être recyclés. Les plastiques qui ne peuvent pas l’être sont brûlés pour alimenter le processus de recyclage en énergie et les autres matériaux sont réutilisés pour fabriquer des puces, servir de matériaux de construction et construire des routes. Ainsi, rien ne part à la décharge. »

Même si elles savaient qu’il était possible de recycler les appareils, de nombreuses personnes interrogées ignoraient la procédure à suivre. Les deux-tiers ont affirmé ne pas savoir comment faire et 71% n’étaient pas au courant.


Nokia possède des points de collecte dans 85 pays, le plus grand programme volontaire de l’industrie mobile. Les utilisateurs peuvent déposer leur ancien appareil dans les magasins Nokia et les quelque 5 000 points Nokia Care. Pour connaître le point de reprise le plus proche, ils peuvent visiter le site www.nokia.com/werecycle