La conférence Sony à Leipzig, on y était…

Par drik le

…pas. Mais qu’importe. Voilà le résumé des faits…

Sony l’a fait. La conférence du constructeur japonais, qui lui, a osé prendre la parole (contrairement à d’autres) a révélée quelques bonnes nouvelles.

Première annonce : la PSP va se décliner en un nouveau modèle, la PSP 3000. Des traits plus arrondis, un micro intégré (tiens, encore une innovation de Nintendo qui date de la Famicom…), mais aussi et surtout : une date, et un prix. La bête devrait voir le jour le 15 octobre prochain et être vendue pour la modique somme de 199€.

Concernant la PS3, Sony a confirmé l’arrivée d’un modèle équipé d’un disque dur de 80 Go pour 399€, et, surprise, d’un modèle 160Go, cette fois facturé quelques 449€. Sympathique, mais, non, la rétro compatibilité n’est toujours pas à l’ordre du jour, sur aucun de ces 2 modèles. On pourra toujours se consoler avec le contenu annoncé des bundles : une Dual Shock 3 (forcément), accompagnée pour le coup d’une offre promotionnelle assez sympathique: 70€ offerts en téléchargements sur le PSN.

Côté accessoires, Sony a montré un gadget qui peut se révéler utile pour les plus geeks d’entre nous. En effet, quoi de mieux qu’un clavier pour envoyer ses messages sur le PSN. Il se clipera directement sur la manette, branché sur la prise USB. Assez petit, et pas de fil qui dépasse.

Pour les musiciens dans l’âme, Sony va proposer un nouveau service de vidéos musicales. Les clips (oui, c’est ça la vidéo musicale…) seront partageables entre la PS3, la PSP, et aussi les téléphones mobiles munis de bluetooth. Quant à ceux qui préfèrent chanter plutôt qu’écouter, pas de soucis. Singstar est toujours là. Bientôt, deux nouvelles version verront le jour: une édition spécial Disney, et une autre consacrée au groupe Queen. Une fois de plus, il y en aura pour tout le monde. En tout cas, comme pour nous faire plaisir, la conférence s’est finie sur une « french touch ». Un nouveau trailer de Heavy Rain

Dommage, malgré l’absence de concurrence, du moins au niveau des conférences, Sony n’a pas franchement réussi à impressionner, mais laisse l’image d’une firme sûre d’elle, qui voit arriver 2009 d’un très bon œil. Wait & see…

stopwatch 5 min.