Capcom en a fini avec les jeux développés hors du Japon

Par Rédacteur Invité le

Enfin presque… C’est ce qu’a annoncé Haruhiro Tsujimoto, le président de la société, visiblement échaudé par des relations à distance avec des studios de développements. Relations qui n’ont pas été toujours très fluides, selon lui :

« Notre expérience avec Bionic Commando nous a démontré la difficulté à délocaliser le développement de nouveaux titres à des sociétés situées à l’étranger. […] Cependant, nous ne sommes pas en mesure de développer un nombre suffisant de titres sans utiliser les ressources de ces sociétés. C’est pourquoi nous avons décidé de continuer de telles alliances. […] Nous sommes en train de repenser certaines choses, afin de séparer les activités réalisées au Japon, et à l’étranger. […] Nous planifions de développer de nouveaux titres en priorité au Japon. Les sociétés basées à l’étranger seront plutôt utilisées pour développer des titres de licences déjà existantes, bien établies. »

Comme quoi, la fermeture du studio Suédois GRIN (Bionic Commando, c’est eux) en août dernier a certainement dû refroidir les esprits…

haruhiro-tsujimoto-president-capcom_00FA000000203051

via eurogamer

stopwatch 5 min.