Flashback : « Sony annonce le PSN » et « Vulnérabilité sérieuse »

Général

Par le

Je sais, je sais. Certains vont en appeler à plus de pragmatisme et d’objectivité de ma part. Mais voilà, je trouvais intéressant de fouiller un peu les archives du ouaib pour se souvenir du bon vieux temps où l’on découvrait le PSN et ce qu’il allait nous offrir. Et j’ai poussé le vice jusqu’à vérifier si des crises similaires n’avaient pas déjà eu lieu par le passé.

En 2008, Peter Dille nous emmenait à l’intérieur du PSN, après la refonte du Playstation Store et rêvait à l’année de la PS3. Le PSN devait aider pour beaucoup à cela grâce à de nombreux services :

  • The PlayStation community;
  • Free online gaming;
  • Digital media download services; and
  • Original content

Et c’était vrai. Certes, il a fallu le temps que tout se mette en place et évoquer des jeux à 10$ à l’époque, c’était remettre en question le business traditionnel. En 2008, nos téléphones portables n’étaient pas aussi puissants qu’aujourd’hui et les jeux n’y avaient pas une place aussi importante. Quand je vois mon frangin qui achète des peluches Angry Birds, je me dis que 2011 est une année étrange. Bref, le Playstation Network prenait ses marques et sa gratuité en faisait (et presque toujours) LA différence avec le Xbox Live de Microsoft.

Mais l’article de Peter vient peu de temps après un évènement pas aussi médiatisé à l’époque qu’il ne l’est aujourd’hui. Et pourtant, la teneur est vraiment étonnante puisque pas si éloignée de l’actuelle affaire PSN 2011. J’ai laissé la version anglaise mais vous pouvez changer : PlayStation ® Network, please apologize to everybody and the available et aussi Major security vulnerability discovered for PlayStation Network, lock up your PS3s.

Sony s’en est remis. Et nous aussi. Et cette fois aussi très certainement d’ailleurs. Pour autant, il aurait intéressant de connaître un peu plus de détails à l’époque et savoir quelle était la portée de ce hack : combien de comptes « volés » ? réelle protection des données bancaires ? méthode utilisée par le(s) hacker(s) ? etc

Source: Source