Un salarié français condamné pour injure publique sur Facebook

Sur le web

Par Auré le

Le tribunal correctionnel de Paris vient de condamner un salarié de l’entreprise Webhelp (Caen) à 500 euros d’amende pour « injure publique » sur Facebook. Qui plus est, selon une dépêche AFP, celui-ci devra également verser 1 € pour dommage et intérêts à chacune des parties civiles soit Webhelp, Webhelp Caen ainsi qu’à sa supérieure hiérarchique.

Précision que l’affaire remonte à novembre 2010 lorsque l’employé en question avait posté sur le profil public CGT-FAPT Webhelp : « Journée de merde, temps de merde, boulot de merde, boîte de merde, chefs de merde ». Bien que le profil en question fût animé par plusieurs salariés de Webhelp Caen, c’est uniquement l’un d’eux nommé Eric B. qui écopa de 5 jours de mise à pied et frôla le licenciement.

De son côté l’accusé Eric B., délégué syndical CGT et membre du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a expliqué pour sa défense avoir posté ces propos suite au suicide d’une collègue qui travaillait à domicile pour lequel la direction n’a pas souhaité ouvrir d’enquête. Le tribunal ayant estimé que « les expressions incriminées excèdent les limites de la critique admissible, y compris lorsqu’elle s’exerce dans un cadre syndical ».

Notons enfin qu’à l’heure actuelle, Eric B. travaille toujours pour Webhelp.

source img

Source: Source