Sony dépense 50 millions de dollars pour sa campagne Never Stop Playing

Par Caroline le

La firme japonaise a mis le paquet sur sa nouvelle campagne publicitaire pour la PS Vita. Car selon Sony, elle lui aurait coûté près de 50 millions pour promouvoir son nouveau bijou technologique en Europe et en Amérique du nord.

Alors que j’entend déjà les trolls arriver, j’aimerais mettre les choses au clair. Dépenser des sommes aussi impressionnantes est totalement courant chez les grands annonceurs qui peuvent se le permettre. Pour Kinect, par exemple, Microsoft avait dépensé un demi milliard de dollars rien qu’en marketing et en communication pour son lancement. Et pour terminer, il est de bon ton de préciser que le prix d’un espace publicitaire sur une grande chaîne nationale en plein prime time dépasse l’entendement…

En revanche, cette belle dépense continue de creuser le déficit, déjà conséquent, de Sony. Mais la maison mère de la marque PlayStation a besoin d’employer les grands moyens si elle veut obtenir de meilleures ventes de sa console dans le reste du monde. Pour cela, l’agence Deutsch s’est chargée de la campagne publicitaire « Never Stop Playing » (en français « ne t’arrête jamais de jouer »), censée retranscrire l’aspect pratique de la PS Vita ainsi que ses capacités similaires à celle d’une console de salon. Enfin, les spots publicitaires devraient surtout jouer sur la réalité augmentée (dont nous aurons particulièrement envie de nous servir pour Little Big Planet Vita) ainsi que les possibilités en multijoueur.

La petite dernière de Sony arrivera le 22 février chez nous, et sa campagne devrait sans doute démarrer incessamment sous peu.



Source: Source
stopwatch 2 min.