Au tour de Nokia de voir sa note dégradée par S&P

Après Sony, c’est donc au tour de Nokia de voir sa note dégradée par l’agence de notation Standard & Poor’s.

Malgré des résultats stables en ce début d’année 2012, la note du finlandais passe de BBB à BBB- assortie d’une perspective négative dans un contexte de baisse des parts de marché pour le constructeur.

Standard & Poor’s explique que cette dégradation reflète des perspectives de revenus modestes pour la division smartphones du constructeur et que celles ci ont contraint l’agence à revoir ses estimations de rentabilité et de liquidités sur l’année 2012 pour Nokia.

L’agence affirme également que bien qu’elle observe positivement le rapprochement de Nokia et Microsoft, ce sont les terminaux sous Symbian, qui représentent la majorité des revenus du constructeur qui ont motivé sa décision; avec une mort annoncée de ce système, les analystes s’interrogent sur le futur de Nokia :

Nous ne savons pas dans quelle mesure les terminaux haut de gamme de type Lumia seront à même d’éponger une baisse significative des ventes de terminaux sous Symbian[…] En conséquence, nous pensons que les parts de marché de Nokia continueront de diminuer considérablement, étant déjà passées de 28.1 % au quatrième trimestre 2010 à 12.6% à la même période en 2011.

La société a souhaité répondre à cette décision en expliquant que cette dégradation n’affectera pas ses comptes ni sa situation financière.

Cette dégradation rendra cependant l’accession aux crédits plus problématique pour le constructeur qui a subi en 2011 une perte nette de 1,2 milliards d’euros.

Source: Source