Standard & Poor’s dégrade la note de… Sony !

Sur le web

Par Membre rédacteur le

Kaz Hirai a du travail en persepective et le moins que l’on puisse dire c’est que les différents observateurs lui mettent quelque peu la pression.

Alors que la division téléviseurs de la firme entre autres a subie de lourdes pertes l’an passé, voici que l’agence de notation Standard & Poor’s non contente d’œuvrer activement contre la faim dans le monde, vient de dégrader la note de la dette de la société japonaise, celle-ci passe donc de A- à BBB+ assorti d’une perspective négative (puisque l’optimisme n’est pas vraiment à la mode dans ce genre de cas).

L’agence justifie donc sa décision par les pertes importantes générées par les résultats décevants de la division TV du japonais qui ne devrait retrouver selon les prévisions les chemins de la rentabilité qu’au cours de l’année fiscale 2014.

Les problèmes structurels ainsi que les charges sociales élevées seraient à l’origine de ce dysfonctionnement selon l’agence, mais ce n’est pas tout : la concurrence coréenne ainsi que le court toujours plus élevé du Yen grèvent les caisses du département TV de Kaz Hirai.

L’agence conseille donc à Sony de réduire ses charges et de se concentrer davantage sur les profits plutôt que sur les ventes. Ceci à l’aide de produits à fort taux de marge au risque de réduire ses parts de marché.

Kaz Hirai est par ailleurs plutôt d’accord avec ces recommandations puisqu’il a déjà prévu un plan de réduction des coûts et un plan en quatre points afin que sa société puisse retrouver sa position historique de leader de l’électronique grand public.

2012 sera donc une année charnière pour Sony selon Standard & Poor’s et les investisseurs auront les yeux rivés sur les différentes annonces du constructeur ainsi que les produits déjà lancés tels que la PS Vita qui du coup, a tout intérêt à très bien marcher pour le constructeur.

Source: Source