Apple révèle comment elle utilisera son trésor de guerre

Apple

Par Thomas le

Dans une conférence dédiée à ses actionnaires, Apple a dévoilé aujourd’hui comment elle comptait utiliser la trésorerie qu’elle a accumulée ces dernières années.

Les actionnaires étaient aux abois depuis quelque temps, en effet les succès se sont enchaînés ces dernières années pour Apple, l’iPod puis l’iPhone et l’iPad ont tour à tour permis à la firme californienne de revenir sur le devant de la scène. Et elle revenait de loin, en effet juste avant le retour de Steve Jobs en 1997 la société était au bord de la banqueroute. Mais le succès qu’elle a connu grâce aux appareils mobiles a permis à la firme de se redresser et même de s’imposer parmi tous les constructeurs en permettant également un accroissement des ventes de MAC par effet de bord. Ces différentes réussites ont amené la firme à réaliser d’énormes bénéfices et d’accumuler par conséquent une gigantesque trésorerie qui s’élèverait à 100 milliards de dollars à l’heure actuelle.

Bien entendu personne n’investit sans attendre de retour sur investissement, les actionnaires qui avaient misé sur Apple attendent depuis une vingtaine d’années des dividendes pour leurs actions. Toutefois ceux-ci n’étaient pas forcément perdants pour autant, en effet pour quelqu’un qui aurait acheté une action Apple en 1997 celle-ci valait environ 4 dollars à l’époque alors qu’aujourd’hui elle en vaut 598, je vous laisse calculer le pourcentage d’augmentation !

Apple a tout de même décidé de faire profiter ses actionnaires du trésor de guerre qu’elle a accumulé puisqu’elle a annoncé aujourd’hui vouloir verser un dividende de 2.65 dollars par action et par trimestre. Ce versement de dividendes débutera lors du quatrième trimestre fiscal de la société, c’est à dire le 1er juillet 2012. La société a également annoncé un plan de rachat d’actions dont le coût s’élève à 10 milliards de dollars, celui-ci débutera le 30 septembre prochain. Apple déclare que ces différentes initiatives vont lui coûter 45 milliards de dollars cumulés sur trois ans.

Enfin, la société indique qu’elle poursuivra ses investissements, ceci de façon accrue. Il n’y a pas eu d’annonce de rachat de société, mais ces déclarations montrent qu’on peut s’y attendre dans les mois à venir. De plus les 45 milliards qui vont être dépensés ne représentent que la moitié de la somme acquise par Apple ces dernières années, il lui reste donc l’autre moitié disponible “en cas de coup dur” et pour continuer d’évoluer. Il n’y a plus qu’à espérer que ce changement de politique n’enlève rien à l’indépendance d’Apple vis-à-vis de ses actionnaires, car jusqu’à maintenant ceux-ci n’ont que très peu été impliqués dans les décisions de la firme.

Source: Source