Sortie officielle des Ivy Bridge d’Intel

Hardware

Par Moe le

C’est aujourd’hui que prend fin le NDA (Non Disclosure Agreement) d’Intel sur la nouvelle génération de processeurs Ivy Bridge gravés en 22nm.

Avec une consommation réduite de 20% pour des performances en hausse de 20% par rapport à la génération précédente, Intel place cette nouvelle génération sous le signe du renouveau.

Le changement, c’est maintenant

Renouveau d’abord, car la génération Ivy Bridge représente un “TICK” dans le jargon calendaire du constructeur. Non sans rappeler le bruit distinctif des montres à aiguilles, le “TICK TOCK” rythme les différentes sorties du fondeur : Un TICK inaugure une nouvelle finesse de gravure et/ou une nouvelle micro architecture, un TOCK reprend la finesse de gravure précédente et se concentre sur l’optimisation de l’architecture déjà en place. Une première pour le constructeur, le traditionnel TICK-TOCK est accéléré, Ivy Bridge représente donc un “TICK plus”.


Calculer plus pour consommer moins

Comme mentionnés plus haut, les processeurs Ivy Bridge ont été conçus 20% plus rapides tout en étant 20% moins gourmands en ressources. Pour parvenir à ce résultat, Intel a recourt au procédé de gravure Tri-Gate 3D qui permet comme son nom l’indique peut être de graver des transistors en trois dimensions.

Ivy Bridge, ce n’est pas simplement un processeur de calcul. C’est également un processeur graphique et sur ce terrain, Intel a accordé une attention particulière aux performances délivrées par son IGP maison. Jusqu’à deux fois plus rapides que son prédécesseur, l’HD 4000 intégré aux processeurs Ivy Bridge devrait offrir un argument supplémentaire aux Ultrabooks ainsi qu’aux machines de salon / multimédia.

On pense également aux modèles All-In-One qui bénéficieront certainement des économies de place et de dissipation offertes par l’HD 4000 qu’Intel entend bien placer en concurrence des solutions discrètes d’entrée de gamme.

Des ajouts attendus

Nouvelle architecture, nouveau chipset. Aux côtés des Ivy Bridge, Intel lance la série 7 de ses chipsets et ces derniers apportent des évolutions attendues et appréciables :

USB 3.0 natif sur toutes les cartes mères Ivy Bridge, support des lignes PCI Express 3.0, Intel Wireless Display (du HDMI sans fil concrètement) ou encore nette amélioration des performances Quick Sync (qui passe en version 2.0) sont au menu des améliorations.

Les processeurs Core i3, Core i5 et Core i7 de bureau sont lancés aujourd’hui :