Guerre des brevets : Microsoft fait plier Pegatron

Business

Par Moe le

Et de douze pour Microsoft qui vient de négocier un accord de licence avec le constructeur Pegatron.

Dans cette guerre des brevets, il y a deux grandes façons de concevoir les choses : à la manière d’Apple ou de Motorola des poursuites sans équivoque et souvent à coup de millions de dollars sont monnaie courante. Il est toutefois possible d’aborder la question sous le spectre de la médiation et c’est précisément cette option qu’a choisie Microsoft pour faire de l’argent respecter ses propriétés intellectuelles.

Coïncidence ou pas, cette information nous parvient quelques semaines seulement après la séparation de Pegatron de son ex-maison mère ASUSTEK.

Le constructeur rejoint donc la (longue) liste des sociétés sous le coup d’un accord « amiable » avec Microsoft et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’une bonne affaire pour Redmond.

En effet, Goldman Sachs estime que les accords signés entre Microsoft et les douze constructeurs devraient lui permettre d’empocher pas moins de 444 millions de dollars par an. Si le principe reste le même : reverser un pourcentage sur chaque terminaux sous Android vendus par la société, dans le cas de Pegatron (comme de beaucoup d’autres), les sommes demandées ne sont pas communiquées.

C’est une stratégie payante pour Microsoft qui ne s’embarrasse donc pas de la mauvaise publicité liée à des démêlés juridiques. La société profite en outre du contexte difficile entre Google et ses partenaires pour attiser un peu plus les tensions.

Source: Source