Hitman : Absolution jugé par une vraie strip-teaseuse

Par Pia le

Le magazine Forbes a demandé à une strip-teaseuse son opinion sur les nonnes, ces personnages de strip-teaseuses devenues assassins qui affrontent le héros. Désignée dans l’article sous le pseudonyme Athena, l’ancienne strip-teaseuse explique que ces personnages ne ressemblent en rien aux femmes avec lesquelles elle a pu travailler. Pour elle, cette représentation des femmes en […]

Le magazine Forbes a demandé à une strip-teaseuse son opinion sur les nonnes, ces personnages de strip-teaseuses devenues assassins qui affrontent le héros.

Désignée dans l’article sous le pseudonyme Athena, l’ancienne strip-teaseuse explique que ces personnages ne ressemblent en rien aux femmes avec lesquelles elle a pu travailler. Pour elle, cette représentation des femmes en général et de son ancien corps de métier en particulier légitime une violence toute misogyne. Morceaux choisis.

À propos de la violence du trailer :

C’est une excuse pour montrer de la violence faite aux femmes en les présentant comme les initiatrices de cette violence. (…) C’est comme si [le jeu disait] qu’elles sont des sous-hommes et méritent de mourir. Mais ce qu’elles font pour vivre ne les définit pas ; strip-teaseuse c’est un métier, pas une identité.

À propos des talons aiguilles :

Je ne comprends pas pourquoi elles gardent leurs talons aiguille, à moins qu’elles n’envisagent d’éventrer quelqu’un avec. Ce n’est pas très pratique. Et si elles doivent s’enfuir en courant ? Et si les talons aiguilles étaient vraiment un atout pour la guerre, comment se fait-il que nos Marines et Navy SEALs n’en portent pas ? J’aimerai bien que les créateurs de ce jeu vidéo rentrent à la maison, mettent des talons aiguille et essaient de se vraiment battre entre eux… S’ils arrivent ne serait-ce qu’à marcher.

>> Pour lire l’intégralité de l’interview, c’est sur le site de Forbes.

Source: Source
stopwatch 7 min.