Pour une Profiler du FBI : « Les jeux vidéo ne rendent pas violent »

Par Pia le

Anciennement analyste au FBI, Mary Ellen O’Toole a mis en garde contre les raccourcis entre violence et jeux vidéo, le week-end dernier sur CBS News.

mary ellen o toole

Le débat auquel participait Mary Ellen O’Toole avait pour but de démontrer, ou non, l’incidence des jeux vidéo dans la tuerie de Newtown, qui avait vu un jeune homme assassiner vingt enfants dans une école maternelle. L’ancienne analyste a clairement exposé sa position, précisant que les conservateurs et militants du lobby des armes à feu faisaient une erreur en associant la pratique vidéoludique et les jeux vidéo :

Je parle d’expérience, [losque je dis que] les jeux vidéo ne rendent pas violent. Néanmoins, on le considère comme une des variables de risque, lorsque nous réalisons une estimation de la menace que représente un sujet qui pourrait agir violemment.

Puis,

Il me semble important de souligner qu’en tant qu’ancienne profiler au FBI, nous ne les considérons pas comme la cause de violence. Nous considérons qu’ils alimentent une l’idéation (c’est à dire l’enchaînement d’idée) déjà présente.

Source: Source
stopwatch 1 min.