Biens techniques : l’Europe accuse le coup, les smartphones le rattrapent un peu

Business

Par Jerome le

L’institut GFK a publié aujourd’hui son rapport sur le marché des biens techniques pour l’année 2013, dans le monde, en Europe et surtout en France. La bonne nouvelle est qu’à l’échelle mondiale, le marché se porte bien avec une croissance du chiffre d’affaires de 3%, c’est un peu moins glorieux chez nous.

logo-GFK


En effet, dans le détail, l’Asie enregistre une croissance de 15%, l’Amérique du Nord de 3%, celle du Sud de 2%. C’est donc l’Europe qui tire les chiffres vers le bas avec une chute de 5% en moyenne, à comparer aux -3% de l’année dernière. La France fait un peu mieux que la moyenne avec seulement 2% de baisse à 15,5 milliards d’euros, là où l’Espagne s’enfonce de 11%, l’Angleterre et l’Allemagne de 5%. Seule l’Italie ressort championne, stable.

Ces performances en berne s’expliquent principalement par un taux d’équipement très important en France : plus de 75% des foyers sont équipés, ce qui bride en partie le marché.

Les téléphones mobiles encaissent le choc

Malgré cette baisse généralisée, intervenant sur la plupart des secteurs, notamment les PC et les télévisions, la téléphonie mobile arrive à encaisser le choc avec 23,7 millions de téléphones mobiles vendus en 2013 contre 22,9 l’année dernière, dont 15,8 millions de smartphones. GFK table par ailleurs sur 17,5 millions de terminaux intelligents en 2014 et nous devrions avoir 18 millions de téléphones 4G en 2015.

GFK note une poussée de l’entrée de gamme. Un scénario classique lorsqu’une technologie se démocratise. 48% des smartphones vendus « SIM free » durant l’année 2013 valaient moins 150 euros. Le marché de l’entrée de gamme est donc porteur.

Il faut croire que les constructeurs ont raison de proposer des smartphones grand écran, ou « phablet », ils séduisent en effet les clients : 18% des ventes concernaient des smartphones dotés d’écran de 5 pouces et plus. Situation inverse pour les tablettes où les petits formats rencontrent un franc succès. Nous tendons donc vers une convergence des tailles.