Galerie Sakura : La Super Expo ! ou le côté obscur des super-héros

culture geek

Par Elodie le

Que font les super-héros une fois la lumière éteinte et les méchants renvoyés d’où ils viennent, traversent-ils les âges, ont-ils une vie ordinaire en opposition à leurs exploits extraordinaires ?

picard_daniel-super_expo_héros_obscur_sakura
Daniel Picard

Ces derniers temps, les super-héros ont le vent en poupe : dans les salles obscures avec Captain America 2 et Thor 2 hier, et The Amazing Spiderman 2 demain. Concernant les expositions dédiées, Star Wars Identities et L’art des super héros Marvel aujourd’hui mais également l’expo Pixar achevée récemment.
Depuis le 2 avril et jusqu’au 2 juin vous pourrez découvrir La Super Expo ! à la Galerie Sakura qui vous promet de vous emmener vers le côté obscur des super-héros.

aharahap_agan

Généralement, on a l’habitude de voir les super-héros en action, le torse bombé, affronter les méchants, parfois avec difficulté mais toujours vainqueurs, entourés de leurs semblables, ils s’essaient parfois à une vie normale. Y parviennent-ils, de quelle manière ? Ils font désormais partie de notre vie quotidienne (films, comics, expos, séries), et si c’était vraiment le cas, que feraient–ils ?

pool_ian
Ian Pool

À travers 15 artistes internationaux (Canada, Ukraine, France, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Allemagne, Angleterre, Turquie, etc.), l’exposition est l’occasion de s’imaginer un monde parallèle où les super-héros seraient parmi nous, parés de leurs atours, pas invisibles juste comme tout le monde.

bechet_benjamin
Benjamin Bechet

Tour à tour, les photographies détournent leur image (David Eger et Rémi Noel), les placent dans des situations communes pour un résultat finalement atypique (Daniel Picard et Ian Pool), parfois même touchant, drôle (Sacha Goldberger) et anachronique (Daniel Polevoy), elles leur rendent vie ou leur en attribue une, familière, historique (Agan Harahap). Passé, présent, futur se mêlent. Ils font l’histoire dans les films et s’ils l’avaient véritablement écrite ?

polevoy_daniel
Daniel Polevoy

Il est également question de genèse avec les créations d’Alexandre Nicolas et ses fœtus de super-héros. Ces fœtus, troublants de réalisme et déjà costumés, sont dispersés aux quatre coins de la salle entourant l’imposante statue d’Iron Man. En résine d’inclusion, sa série « Prédestinés » ne laissera personne indifférent.

foetus_dark_spiderman_sakura_expo
Spiderblack foetus – Alexandre Nicolas

Par ailleurs, dans sa volonté de rendre l’art toujours plus accessible sans lui retirer son caractère exceptionnel et singulier, la Galerie Sakura propose une expérience 2.0 unique et encore inédite en France. La galerie lance sa propre application, bientôt disponible en téléchargement sur l’Appstore et présente la technologie iBeacon – en partenariat avec la jeune start-up française Smartbeacon dont nous expliciterons la technologie dans un article dédié.
Cette application permet aux visiteurs de vivre l’exposition autrement, en accédant à diverses informations sur leur iPhone dès lors qu’ils s’approchent des œuvres exposées. En effet, des balises présentes au milieu d‘elles identifient leur smartphone détenteur de l’application et leur permettent ainsi d’accéder à la biographie de l’artiste, ses autres photographies, tarifs, etc.

Précision, une fois sorti de la Galerie vous pourrez toujours consulter l’application où sera accessible le catalogue de la galerie avec les différentes photographies des œuvres et artistes exposés plus les informations pratiques sur les artistes (biographie, tarifs) et la galerie (localisation, contact).
À vous d’aller vous aventurer du côté obscur de ces super-héros.

galerie_sakura_super_expo_héros_obscur

L’exposition est visible jusqu’au 2 juin.
Entrée libre, du mardi au dimanche de 11h à 20h
Galerie Sakura – www.galerie-sakura.com
Bercy Village – 50 cour Saint-Émilion Paris 12