La division mobile de Nokia double ses pertes

Smartphone

Par Jerome Durel le

Dernier trimestre sans Microsoft pour la division « Devices and Services » (téléphonie en somme) de Nokia. Et le dernier exercice de cette dernière avant absorption n’est pas franchement glorieux.

nokia

Le déficit net (après impôts et taxes) a doublé d’une année à l’autre pour s’établir à 339 millions d’euros là où la perte était de 171 millions d’euros sur la même période l’année dernière. Nokia ne communique pas sur le nombre de terminaux vendus. Le chiffre d’affaires avoisine 1,93 milliard d’euros,  assez loin des 2,76 milliards de l’année dernière.

Mais qu’importe, car, le finlandais le dit lui-même, un nouveau chapitre s’ouvre pour Nokia ».  Pour l’occasion, le groupe change de CEO. Rajeev Suri remplace désormais Rito Siilasma qui occupait jusqu’à présent le poste de PDG par intérim, en plus de celle de président du conseil d’administration, rôle qu’il conserve.

Il incombera désormais aux deux hommes de poursuivre la croissance du groupe débarrassé de ses téléphones. Un groupe qui n’est d’ailleurs pas si mal en point puisqu’il enregistre au global un bénéfice de 304 millions (hors téléphonie). Un nouveau chapitre s’ouvre bel et bien.