Porter un Oculus Rift en faisant des montagnes russes est une idée saugrenue, mais amusante

Par Corentin le

Je ne suis pas encore très sûr de l’intérêt de la chose, mais puisque c’est possible, ces Anglais se sont dit que ça valait le coup d’être tenté.

Oculus-Roller-Coaster

Edmond O’Driscoll et Jonathan Forder sont deux briscards de la réalité virtuelle. Ils ont récupéré les plans d’une montagne russe et se sont arrangés pour synchroniser un tour normal avec la simulation qu’ils ont modélisé en 3D.

Puis, ils y sont allés, en loucedé, pour tenter l’expérience de porter l’Oculus Rift pendant qu’ils étaient sur ladite attraction.

Et ça donne ça.

L’intérêt est de pouvoir ajouter un univers un peu plus extravagant au simple panorama que l’on pourrait avoir en temps normal. Ces deux bidouilleurs pensent même pouvoir simuler une bataille aérienne en modélisant le cockpit d’un avion de chasse évitant les tirs ennemis. Okay, maintenant, je le vois, l’intérêt.

Par contre, ça demande pas mal de matos. Il faut quand même un PC portable, l’Oculus Rift et son boîtier et une alimentation autonome. Soit beaucoup de choses à cacher sous le manteau pour passer la sécurité.

D’ailleurs, lors de leur première tentative pour monter dans l’attraction, ils se sont fait prendre par les agents et se sont vus refuser l’accès à l’attraction.

Sale histoire.

Source: Source
stopwatch 5 min.